L'Aveyronnais Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus fait “bienheureux” par le Pape

Le pape François / © Vicenzo Pinto/AFP
Le pape François / © Vicenzo Pinto/AFP

Né en Aveyron à Aubin à la fin du XIXème siècle, il est l'auteur d'un ouvrage mystique "Je veux voir Dieu", traduit en six langues. 

Par Fabrice Valery

Le pape a validé vendredi la procédure pour reconnaître la valeur de deux religieux français auteurs d'ouvrages mystiques, Elisabeth de la Trinité, qui va devenir sainte, et l'Aveyronnais Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus, qui va être fait bienheureux.

François a autorisé la Congrégation pour la cause des saints à promulguer des décrets reconnaissant deux miracles attribués aux deux religieux, signes pour l'Église catholique de leur proximité avec Dieu. Un premier miracle permet d'être déclaré bienheureux, un second saint.

Le père Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus, né Henri Grialou en Aveyron en 1894. Ordonné prêtre en 1922, il a fondé dix ans plus tard l'institut séculier Notre-Dame de Vie. Son livre "Je veux voir Dieu" a été traduit en six langues.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus