Pierre Soulages, un peintre apprécié des présidents français

Le discret Pierre Soulages serait-il en passe de devenir un monument national? François Hollande inaugurera vendredi son musée à Rodez  mais avant lui, plusieurs présidents français ont témoigné de leur admiration pour son oeuvre.

Jacques Chirac lui avait remis la Grand' Croix dans l'Ordre national du Mérite
Jacques Chirac lui avait remis la Grand' Croix dans l'Ordre national du Mérite © Pool AFP
Pompidou
Dès 1962, Georges Pompidou, alors Premier ministre du Général de Gaulle, fait accrocher une toile abstraite de Pierre Soulages dans son bureau à l'Hôtel Matignon, quitte à dérouter.
Collectionneurs, Georges Pompidou et son épouse Claude sont férus d'art contemporain qu'il feront entrer à l'Elysée quelques années plus tard.

Mitterrand
 En 1986, Jack Lang, ministre de la Culture de François Mitterrand, lui commande une centaine de vitraux pour l'Abbatiale de
Conques (Aveyron).
"Nous avions décidé de relancer la commande publique sur le territoire français et ces vitraux en faisaient partie", déclare Jack Lang, président de l'Institut
du Monde Arabe (IMA), interrogé par l'AFP.
"Soulages, c'est l'art de la profondeur et de la méditation. Ses vitraux respectent totalement l'esprit de cette église romane", souligne M. Lang.
Selon lui, "François Mitterrand avait une vraie passion pour Pierre Soulages et aussi pour cette région de France".

Chirac
Jacques Chirac, qui a rencontré plusieurs fois l'artiste, apprécie lui aussi beaucoup son oeuvre. Il lui remet la Grand' Croix dans l'Ordre national du Mérite en 1999. Et c'est un magnifique vase de Soulages réalisé à la Manufacture de Sèvres que le président Chirac choisit d'offrir comme trophée du grand prix Sumo au Japon en 2000.

Sarkozy
Nicolas Sarkozy, qui lui succède à la présidence, assure que Pierre Soulages est l'un de ses peintres préférés, lors de la campagne présidentielle de 2012.
Après avoir visité avec son épouse Carla Bruni l'atelier du peintre, il remet à Soulages les insignes de Grand officier de la Légion d'honneur en juin 2011.
En avril 2012, dans la foulée de l'inauguration du Palais de Tokyo, M. Sarkozy confiait à quelques journalistes, dont l'AFP, qu'un tableau de Soulages de 1964 l'avait accompagné dans les différents ministères qu'il avait occupés depuis 1993, puis à l'Elysée.

Hollande
François Hollande, élu président en mai 2012, se montre peu disert sur ses goûts en matière d'art plastique. Mais Soulages lui a fait visiter le chantier de son
musée à Rodez en mai 2013.
Et une oeuvre de Soulages figure parmi les dix chefs-d'oeuvre que la France a envoyés à Pékin pour une exposition célébrant 50 ans de relations diplomatiques entre les deux pays. Il est en bonne compagnie: Renoir, Picasso, Léger, Fragonard, Rigaud...

"On ne peut pas se plaindre" de cette unanimité autour de Soulages, considère M. Lang. "C'est évident qu'il domine de sa stature physique, intellectuelle et
artistique la scène française", dit-il. Et sa renommée est internationale.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art