Procès de l'assassinat de Jean-Ronald à Millau : deux accusés interpellés pour menaces de mort sur leurs co-accusés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Valery
Devant la cour d'assises de l'Aveyron, lors de l'ouverture du procès
Devant la cour d'assises de l'Aveyron, lors de l'ouverture du procès © MaxPPP

Des co-accusés de l'assassinat de Jean-Ronald d'Haïty assurent avoir été l'objet de menaces de mort : deux accusés ont été arrêtés à la fin de l'audience ce jeudi matin. 

Coup de théâtre au procès du meurtre de Jean-Ronald d'Haïty devant la Cour d'assises de l'Aveyron à Rodez : deux accusés ont été arrêtés à la fin de l'audience de ce jeudi matin. Ils sont suspectés d'être les auteurs de menaces de mort qu'auraient reçu d'autres co-accusés, selon Midi-Libre et l'AFP.

Un policier est entré dans la salle d'audience rapporte l'AFP et à crié : "personne ne bouge". D'autres policiers sont alors entrés et ont menottés Toufik et Morad Laanizi.
  
Les deux frères ont été placés en garde à vue à Millau, après la plainte déposée la veille par 4 co-accusés pour "menaces de mort et dégradation de véhicules"

Selon un avocat de la défense, Louis Dolez, à la sortie de l'audience de mercredi soir vers 19 heures, le véhicule des deux frères a doublé un véhicule transportant quatre autres accusés et l'a bloqué sur la route. Les frères Laanizi ont donné des coups dans le véhicule et "menacé de mort" ses occupants. "Il s'agit apparemment d'une tentative d'intimidation, a jugé l'avocat. Mes clients sont extrêmement choqués. L'un des deux frères avait une clé à molette ou une matraque. Ils ont mis des coups dans le véhicule".

Le procès s'est ouvert le 29 septembre et doit durer deux mois. Il s'agit d'établir la chaîne de responsabilités dans l'expédition punitive qui avait conduit à la mort du jeune Jean-Ronald le 20 mai 2010 et à des blessures pour deux autres personnes. Un procès sous haute-tension. Il y a 18 accusés.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.