Aveyron : une manifestation contre la venue de Marine Le Pen à Rignac

Marine Le Pen / © AFP
Marine Le Pen / © AFP

La candidate du Front National à l'élection présidentielle a choisi le petit village de Rignac, 2000 habitants, pour tenir un meeting, le 4 mars prochain. Mais la venue de Marine Le Pen est loin de faire l'unanimité en Aveyron. Un collectif appelle ce lundi à manifester son opposition.

Par Laurence Boffet

Ils sont citoyens, membres d'associations, de syndicats ou de partis politiques. Tous réunis dans un même collectif pour dire leur opposition à le tenue du meeting de Marine Le Pen à Rignac (12), samedi prochain.

"Parce que le FN ne sera jamais un parti "normal", parce que l'Aveyron est une terre ouvrière et paysanne, populaire et sociale, nous refusons la venue de l'extrême droite à Rignac !" indiquent-ils ce lundi dans un message relayé sur Facebook.

Avant d'ajouter "quels que soient soient nos choix politiques des mois prochains, nous n’acceptons pas le projet de division de la population, et de stigmatisation des minorités, dangereux pour la société". Ce collectif appelle donc "toutes celles et tous ceux qui partagent (son) indignation" à le rejoindre place du Foirail à Rignac à partir de 13h00, samedi " en apportant tout objet sonore ( casseroles, sifflets, mégaphone , pétards), permettant de couvrir ces propos inacceptables".

Le maire de la commune, Jean-Marc Calvet, se dit pour sa part "pris de cours" par ce meeting, dans les colonnes de Centre Presse. Mais même s'il le voulait, il ne pourrait empêcher sa tenue. Le code électoral stipule en effet que  "la tenue d’une réunion électorale est une liberté publique " et que "les idées véhiculées par le parti politique qui demande la mise à disposition de la salle ne constituent pas un motif légitime de refus".


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Handball : Montpellier reprend la tête du Championnat après sa victoire contre Toulouse

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne