Decazeville (Aveyron) : la SAM, une usine métallurgique, bloquée par ses salariés

Usine fermée, production arrêtée / © France 3
Usine fermée, production arrêtée / © France 3

A Decazeville, les salariés de la société aveyronnaise de métallurgie, la SAM,  bloquent depuis vendredi soir leur site de production de pièces auto. Un moyen de pression pour dénoncer les menaces de redressement judiciaire qui pèse aujourd'hui sur l'entreprise

Par Mathilde de Flamesnil + MP

Production stoppée
A Decazeville, les 440 salariés de la SAM sont passés à l'action. Jour et nuit, tour à tour, ils ont décidé d'occuper les lieux. Dans cette usine de pièces autos, pas de production jusqu'à nouvel ordre. C'est une manière d'exiger des garanties sur l'avenir.
Le 6 juin prochain, le plan de sauvegarde accordé il y a un an par le tribunal prendra fin. A défaut de repreneur, la suite pourrait bien se résumer en deux mots : redressement judiciaire .


Un déficit malgré une excellente production
Propriété du géant Arche, l'usine tourne pourtant à plein régime 24h/24 depuis plus de 40 ans et produit 12 millions de pièces par an, principalement pour Renault. Malgré celà, l'entreprise, noyée dans des stratégies d'achats du groupe, accuse un déficit devenu trop lourd. Quand aux propositions de reprise : trop floues pour rassurer les salariés.
La société SAM technologies est aujourd'hui le premier employeur du bassin de Decazeville...

Pas de reprise du travail annoncée : ce long week-end du premier mai prendra ici une allure de bras de fer.

Vidéo : le reportage de Mathilde de Flamesnil et Régis Dequeker
Decazeville ; la SAM bloquée
Les salariés de cette usine métallurgique ont bloqué la production vendredi soir - De Flamesnil / Dequeker

 

Sur le même sujet

Les + Lus