En direct Du palais de justice de Montpellier

Le procès des paris suspects du MAHB

Les champions du handball montpelliérains devant la justice pour escroquerie. 16 prévenus devant le tribunal correctionnel de Montpellier sont accusés d'avoir trompé la Française des Jeux en pariant sur la défaite du MAHB face à Cesson le 12 mai 2012. Plus de 100 000 euros ont été engagés par les joueurs et leurs proches.

11:04

LES DERNIÈRES INFOS - Mis à jour le 10/06/2016 à 17:41

    Nikola Karatic attend la décision du tribunal le 10 juillet

    Nikola Karabatic images F. Detranchant

    Ce qu'a dit Me Phung en sortant de l'audience

    Me Jean-Robert Phung

    Nikola Karabatic a le sourire en sortant de la salle d'audience

    Nikola Karabatic procès handball paris suspects mahb montpellier
    Nikola Karabatic à sa sortie de la salle d'audience - 25 juin 2015 - France 3 LR

    L’audience est levée, le délibéré sera rendu le 10 juillet à 14 h 00

    "Votre tâche est très simple, il vous suffit de dire le droit." Me Jean-Robert Phung au tribunal

    "Je suis heureux qu’ils ne soient pas là les autres (joueurs). Ils ont échappé à cette farce.", lance Me Jean-Robert Phung.

    "J’ai la faiblesse de penser que j’ai raison.", déclare l'avocat des frères Karabatic et de leurs compagnes. "Vous avez l'obligation morale, M. le procureur, de vous lever et de dire que vous vous êtes trompé.", poursuit Me Jean-Robert Phung.

    "Vous les relaxerez tous ou vous n’en relaxerez aucun. Votre tâche est très simple, il vous suffit de dire le droit.", conclut Me Jean-Robert Phung.

    Quelques personnes se mettent à applaudir à la fin de la plaidoirie de Me Jean-Robert Phung. Le président Baudoin leur demande d'arrêter.

    Le président donne la parole aux prévenus, ils n'ont rien à ajouter.

    “"M. le procureur, c'est vous le sélectionneur de ceux qui vont être mis en examen ? Vous êtes le Canayer du judiciaire ? Me Jean-Robert Phung”

    "Tant que vous n’avez pas le trucage du match, c'est du disciplinaire." Me Jean-Robert Phung

    "Tant que vous n’avez pas le trucage du match, c'est du disciplinaire." affirme Me Jean-Robert Phung.

    "Quand bien même vous pourriez prouver que Nikola Karabatic a fait parier sa compagne, ce qui n'est pas le cas, où est le trucage du match ?", poursuit l'avocat des frères Karabatic.

    "M. Brice Robin s'est complètement disqualifié. (...) On vous demande de prendre une décision pour sauver l'institution judiciaire.", lance Me Jean-Robert Phung.

    “Un plaider coupable ? C’est du foutage de gueule, point à la ligne." Me Jean-Robert Phung”

    "Le problème M. le procureur (Desjardins), c'est que c'est vous l'héritier de tout ça." Me Jean-Robert Phung

    "Le problème M. le procureur (Desjardins), c'est que c'est vous l'héritier de tout ça. Et vous devez mener la barque jusqu'au bout.", déclare Me Jean-Robert Phung.

    "Si cette plaisanterie se terminait par une relaxe, il y aurait des explications difficiles à donner.", poursuit Me Jean-Robert Phung.

    "On dira à nos enfants, non c’est pas nous." Me Jean-Robert Phung

    "On en rira dans 10 ans d'avoir reproché à des gens d'avoir invoqué leur droit au silence. On dira à nos enfants, non c’est pas nous.", lance Me Jean-Robert Phung.

    Me Jean-Robert Phung répète qu'il pense que l'institution judiciaire a besoin d'une condamnation, "il y va de la crédibilité de l'institution judiciaire.", affirme-t-il.

    "Si je donne le nom de celui qui a dévoilé cette information, l’institution judiciaire en tremblerait." Me Jean-Robert Phung

    Me Jean-Robert Phung rappelle que c'est France 3 Languedoc-Roussillon qui a révélé l'affaire.

    "La source des informations ne peut être les avocats, pas les journalistes, pas vous M. le procureur de la République. Si je donne le nom de celui qui a dévoilé cette information, l’institution judiciaire en tremblerait.", déclare Me Jean-Robert Phung.

    "M. Brice Robin voulait faire tomber Nikola Karabatic." Me Jean-Robert Phung

    "M. Brice Robin voulait faire tomber Nikola Karabatic. Il perd toute raison quand il voit des journalistes. Nous sommes dans un pays où nous adorons déboulonner nos idoles.", lance Me Jean-Robert Phung.

    “Celui par qui cette farce est arrivée (le procureur Brice Robin), le pompier qui est aussi le pyromane, il n’est plus là." Jean-Robert Phung”

    "Ces principes ont été victimes d'une tournante mais en plus on les traite de catin."

    "Ce procès a été alimenté par la presse, la presse ne se contente plus de rendre compte mais donne ses opinions, il faut qu'elle aussi elle n'oublie jamais les fondamentaux : le bénéfice du doute, la présomption d'innocence, ces principes ont été piétinnés, violés, ils ont été victimes d'une tournante mais en plus on les traite de catin." déclare Me Jean-Robert Phung.

    "La vertu n'est pas là, nous sommes une bande organisée, la vertu est là (il montre Samuel Honrubia, l'un des joueurs)." poursuit Me Jean-Robert Phung.

    "La seule issue qui s’offre à notre procureur, c’est la condamnation." Jean-Robert Phung

    "La seule issue qui s’offre à notre procureur, c’est la condamnation.", lance Jean-Robert Phung.

    "J’ai la conviction que pour s’en sortir, non pas par la grande porte, même pas par la fenêtre, il faut une condamnation.", poursuit l'avoctat des frères Karabatic.

    "Il faut relaxer Nikola, Luka, Géraldine, Jennifer, pour des raisons strictement juridiques." Jean-Robert Phung

    "C'est une immense fierté pour moi de faire partie de cette bande organisée en robe noire.Tout est déjà dit, mes confrères ont déjà tout décortiqué, la génèse de l'affaire, son emballement.", déclare Jean-Robert Phung.

    "Il faut relaxer Nikola, Luka, Géraldine, Jennifer, et tous les autres pour des raisons strictement juridiques.", poursuit Jean-Robert Phung.

    "Un tribunal correctionnel n’est pas fait pour dire la morale, c’est fait pour dire le droit." Jean-Robert Phung

    L’audience se poursuit avec la plaidoirie de Jean-Robert Phung, avocat des frères Karabatic et de leurs compagnes

    Jean-Robert Phung, avocat de Nikola Karabatic, procès handball paris suspects mahb montpellier
    Jean-Robert Phung, avocat de Nikola Karabatic, au procès des paris suspects à Montpellier - Maxppp

    "Nikola, s’est comporté en chef de famille, il prend un avocat pour tout le monde." Me Mickaël Corbier

    “Cette affaire, c'est deux frères qui défendent deux frères, un couple qui défend un couple." Me Mickaël Corbier”

  • Afficher les messages précédents

Le reste de l'actualité