Les (bonnes) nouvelles de la tauromachie française

12 toros de Margé ont été "vus" et présélectionnés par les organisateurs de Madrid. 6 d'entre eux seront peut-être combattus pendant la San Isidro. Par des toreros français? / © Julien Aubert
12 toros de Margé ont été "vus" et présélectionnés par les organisateurs de Madrid. 6 d'entre eux seront peut-être combattus pendant la San Isidro. Par des toreros français? / © Julien Aubert

Les toros de Margé seront sans doute combattus à Madrid.  4 débutants d'Arles de Nîmes et des Landes vont participer à "La Fragua" organisé par Juan Leal à Pontonx. Sébastien Castella est à l'affiche de "la corrida de l'anniversaire" ce vendredi à Mexico. La tauromachie française va plutôt bien.

Par Joël Jacobi

Dans sa page web Toreart, Julien Aubert qualifie Robert Margé de "ganadero romantique". Peut-être. Ce qui est sûr, c'est que Robert est un excellent éleveur. Son rêve est en passe de se réaliser : il va "lidier" à Madrid, très probablement pendant la prestigieuse feria de San Isidro. Ce serait une première pour un éleveur français. 
On imagine déjà, sans la moindre certitude, le singulier cachet qu'aurait dans cette arène un cartel entièrement français. Juan Bautista et Sébastien castella sont des habitués de ces toros dans les arènes de Béziers. Et il ne manque pas de candidats pour compléter ce cartel : Mehdi Savalli, Thomas Joubert ou Juan Leal pourraient y confirmer leur alternative. Mais d'autres, comme Thomas Dufau, pourraient parfaitemetn en être.

Juan Leal travaille en ce moment à la mise sur pied du rendez-vous de la fin du mois à Pontonx. Le certamen "La Fragua" se déroulera les 27 et 28 février et sera parrainé cette année par José Ortega Cano. C'est l'occasion de voir, dans d'excellentes conditions, les premiers pas des débutants. Chaque aficionado sait bien le plaisir qu'on a, en applaudissant une figure, de se dire : celui-ci, je l'ai vu débuter.
Juan a sélectionné 15 gosses. 
Alejandro Mora, Escuela taurina de Salamanca,
Alfonso Pablo Ortiz, Fundación taurina El Juli
Álvaro Martin Seseña, Madrid
Antonio Medina, Escuela Taurina de Badajoz
Clément Hargous, Escuela Taurina Adour Afición (Francia)
Ignacio Olmos, Toledo
Fernando Plaza, Madrid
Juan Molas, (Francia) Escuela taurina del Puerto de Santa María
Jesús Ángel Olivas, Colmenar de Oreja
Rafael de Lucas, Arles (Francia)
Rocío Romero, Córdoba
Sergio Nunes, Academia Toureio do Campo Pequeño (Portugal)
Tomas Ubeda, Centre français de tauromachie (Francia)
Rodrigo Molina, Sevilla
El Azabache, Arles (Francia)

 / © À Mexico, on éprouve le ressac du rendez-vous manqué de dimanche dernier. Mais on se prépare pour la corrida du 5 février, traditionnellement la date la plus importante du calendrier taurin d'Amérique. 

Sébastien Castella y est annoncé aux côtés des locaux Garibay et Saldívar qui ne sont pas précisément les meilleurs du moment.


Quant aux toros, au vu des expériences passées, on est en droit de craindre le pire.


Comme d'habitude, rendez-vous sur cette page. Nous vous tiendrons au courant…

Sur le même sujet

Brassage d'une bière artisanale à Graulhet (81)

Près de chez vous

Les + Lus