Les ferias de Medellín et Mérida débutent en fanfare

Ponce, l'incombustible, a donné une nouvelle leçon de toreo à Mérida, Vénézuela. / © Aníbal García Soteldo
Ponce, l'incombustible, a donné une nouvelle leçon de toreo à Mérida, Vénézuela. / © Aníbal García Soteldo

Blessé vendredi à Mexico (plaies au scrotum et au penis; contusion au genou; luxation d'un doigt), Sébastien Castella a déclaré forfait pour la corrida de ce dimanche à Autlán. Les ferias de Medellín et Mérida ont commencé par deux beaux succès de Talavante et Ponce.

Par Joël Jacobi

Vendredi 5 février 2016
Mérida (Venezuela)
Plaza de toros Monumental "Román Eduardo Sandia"
Première corrida de la feria del Sol
Toros de Rancho Grande, El Prado et La Consolación, les trois fers des frères Molinos. Tous de peu de race et de molle noblesse, sauf le quatrième, Baltazar, n° 48, 486 kilos, de la ganadería El Prado, récompensé par  la vuelta al ruedo.
Enrique Ponce, une oreille et deux oreilles
Rafael Orellana, silence et tour de piste.
Juan Pablo Sánchez, une oreille et silence.

Le moins mal servi au tirage au sort, Enrique Ponce, a donné une énième leçon de tauromachie. 

Entrée : ¾


Vendredi 5 février 2016
Medellín (Colombie)
Plaza de toros La Macarena
Première corrida de la feria (vingt-cinquième édition)
Toros de Rincón Santo, sérieusement armés, petits de tailles et de compoortement compliqué.

Guerrita Chico, silence et silence (un avis)
Manuel Escribano, applaudissements et applaudissements.
Posada de Maravillas, silence et applaudissements.

Le nouveau fer Rincón Santo (origine Jandilla) a raté ses débuts. Aucun des toros n'a offert la moindre chance de succès. Pour leurs premiers paseos en Colombie, les toreros espagnols Manuel Ecribano et Posada de Maravillas ont souffert.
Escribano fut salement accroché au moment de poser les banderilles à son premier toro. Assis sur le marchepied, il fut soulevé par le toro qui l'a projeté la tête la première dans le callejón. Escribano est revenu en piste sans se regarder, puis a posé les banderilles comme si de rien n'était. Par la suite, il a continué de beaucoup exposer. En vain.
Posada de Maravillas n'a pu lier que deux séries de muletazos.

escribano


Entrée :1/4 (seule une moitié des places étaitn offertes à la vente; et cette moitié était à moitié occupée)

Samedi 6 février 2016
Mérida (Venezuela)
Plaza de toros Monumental "Román Eduardo Sandia"
Deuxième corrida de la feria del Sol
Toros de La Cruz de Hierro et Rancho Grande.
Le cinquième, Frontero, de la ganadería Rancho Grande, a été gracié
Erick Cortés, applaudissements et une oreille
Alejandro Talavante, applaudissements et deux oreilles « symboliques »
Daniel Luque,  applaudissements  et une oreille

Erick Cortes, 46 ans, poursuit avec un certain succès sa carrière dans son pays natal. Talavante a survolé la course avec aisance.

Entrée : Plein  

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus