Le portable à l'origine de 20% des accidents mortels, des étudiants de Cahors se mobilisent

Le portable au volant est responsable de 20% des accidents mortels d'après la Ligue contre la violence routière. Des étudiants d'un BTS de Cahors ont planché sur une campagne de sensibilisation des automobilistes. / © France 3 Occitanie
Le portable au volant est responsable de 20% des accidents mortels d'après la Ligue contre la violence routière. Des étudiants d'un BTS de Cahors ont planché sur une campagne de sensibilisation des automobilistes. / © France 3 Occitanie

Le portable au volant est responsable de 20% des accidents mortels d'après la Ligue contre la violence routière. Des étudiants d'un BTS de Cahors ont planché sur une campagne de sensibilisation des automobilistes.  

Par Christine Ravier

Le téléphone au volant est une pratique plus que répandue. Elle est sanctionnée par la loi : 90 euros d’amende et 3 points en moins. Mais la plupart des automobilistes n'ont pas conscience des risques graves qu’il fait courir aux automobilistes comme aux piétons... 20% des accidents mortels seraient dûs à l'usage du portable au volant d'après la Ligue contre la violence routière.

Campagne d'information

Une classe de BTS en design graphique du lycée Saint-Etienne de Cahors a planché sur une campagne d’information et de sensibilisation citoyenne sur ce sujet. Les 17 étudiants ont proposé des projets différents, créatifs et mobilisateurs sur des supports très variés (flyers, vidéo, affiches, stickers...). Deux d’entre eux viennent d’être sélectionnés par La Ligue contre la violence routière qui compte lancer une campagne d'envergure sur ce thème.

En vidéo, le reportage de Christine Ravier et Thierry Villeger
Le portable cause de 20% des accidents mortels, des étudiants de Cahors se mobilisent
Des étudiants de BTS de Cahors ont planché sur des projets de campagne de sensibilisation aux dangers de l'usage du portable au volant


Pierre Lagache, président de la Ligue contre la violence routière du Lot, est à l'initiative de ce projet avec Jean-Michel Valla, professeur de graphisme au lycée Saint-Etienne de Cahors. Le président de la Ligue a présenté un véritable cahier des charges aux élèves comme il l’aurait fait avec une agence de communication professionnelle. Chaque étudiant a développé sa vision du sujet.

D'après Jean-Michel Valla, les propositions ont été très variées et ont misé sur l'intelligence du spectateur, son sens de la réflexion et de la citoyenneté. Ce travail a abouti a une prise de conscience générale de l'ensemble du groupe, ce dont attestent les deux étudiantes dont le projet a été retenu : Mégan Dorigo et Camille Lieffroy. 

20% des accidents mortels


Les services de police confirment la dangerosité de l'usage du téléphone au volant et son implication dans 20% des accidents graves. En quelques années seulement, de mauvaises habitudes ont été prises, quel que soit l’âge... Les utilisateurs peuvent avoir indifférement 20 ou 70 ans.

Avec la vitesse qui est un facteur déterminant ou aggravant, le téléphone portable est la troisième cause d’accidents graves à l’heure actuelle en France après l'alcool et les stupéfiants. Son utilisation croît de façon inquiétante. Les automobilistes ne se contentent pas d'appeler ou de recevoir des coups de fil, ils écrivent des sms, consultent les alertes...

Contrairement aux idées reçues, la Ligue estime que le fait d'avoir le téléphone en main n'est pas l'unique problème. La perte de concentration est toute aussi inquiétante car les zones du cerveau sollicitées par la conduite et par l'usage du portable sont les mêmes.




Sur le même sujet

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture

Les + Lus