A Roland-Garros plutôt qu'à l'Assemblée : la députée PRG du Lot Dominique Orliac épinglée par Le Petit Journal

Dominique Orliac dans la tribune officielle de Roland Garros mardi / © Capture d'écran Canal +
Dominique Orliac dans la tribune officielle de Roland Garros mardi / © Capture d'écran Canal +

L'émission de Canal + a fustigé l'absence de Dominique Orliac mardi lors des questions au gouvernement à l'Assemblée Nationale : à la même heure la députée du Lot était dans les tribunes de Roland-Garros. La députée avoue avoir "bien ri" en voyant la séquence et a "la conscience tranquille".

Par Fabrice Valery

Que faisait Dominique Orliac mardi après-midi ? La députée PRG du Lot n'assistait pas à la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée Nationale, mais était installée en tribune officielle sur le court central de Roland-Garros.

C'est l'émission Le Petit Journal, sur Canal +, qui a ainsi épinglé la députée du Lot dans son émission du jeudi 28 mai (à partir de 4'57'') : 
Rien d'interdit évidemment, mais pour Le Petit Journal, qui épingle régulièrement les élus sur leurs attitudes, une question : comment peut-on être à Roland Garros devant les caméras alors qu'une séance de travail se déroule au même moment à l'Assemblée ?

Contactée par nos soins, Dominique Orliac indique avoir "bien ri" en voyant l'émission. "Je trouve que c'est bien que des journaliste épinglent les élus, poursuit-elle, même si parfois ça donne une mauvaise image de la politique. Mais dans le cas présent, j'ai la conscience tranquille : j'avais travaillé jusqu'à 1 heure du matin la veille sur la loi sur le dialogue social, j'ai repris à 8h30 sur un autre dossier. L'après-midi, j'étais invitée par le président du comité départemental du Lot de Tennis à Roland Garros pour évoquer plusieurs projets au niveau de notre département. Et puis vous savez, il y avait d'autres parlementaires. Tous les députés ne sont d'ailleurs pas présents aux questions au gouvernement, mais comme c'est retransmis sur France 3 c'est la séance la plus médiatique. Mais je n'ai vraiment pas à rougir de mon activité parlementaire". 

Sur le même sujet

Au lycée de Lattes, Jacques Chirac entre dans l'Histoire

Les + Lus