• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un navigateur cévenol se lance un défi fou : traverser le pôle Nord à la voile

Sébastien Roubinet, le navigateur cévenol qui veut traverser le pôle Nord à la voile / © Arnaud Mansard / La voie du Pôle 2018
Sébastien Roubinet, le navigateur cévenol qui veut traverser le pôle Nord à la voile / © Arnaud Mansard / La voie du Pôle 2018

Le 15 juin prochain, l'aventurier cévenol Sébastien Roubinet embarquera pour un nouveau défi : traverser le pôle Nord et étudier la banquise à bord d'un bateau très spécial qu'il a lui-même conçu. Ce bateau peut aussi bien naviguer sur l'eau que glisser sur la glace. Une aventure unique.

Par Z.S. - F3 Languedoc

Sébastien Roubinet est Cévenol, originiaire de Sumène. Mais depuis qu'il a 14 ans, sa passion c'est la mer. Avec deux autres navigateurs, il va tenter la traversée du pôle Nord à la voile à partir du 15 juin prochain.

Traverser le pôle Nord à la voile : du jamais vu​


Sébastien Roubinet et ses deux comparses s'entraînent avec leur catamaran dans le chaos des glaces de la mer Baltique. Ils se préparent à la traversée du pôle Nord à la voile : 3000 kilomètres entre l'Alaska et le Spitzberg au large de la Norvège. Le trio veut réussir l'exploit de traverser le pôle Nord mais il veut aussi étudier la banquise !


Le récit de Laurent Beaumel sur des images de La voie du Pôle 2018, signées Arnaud Mansard
Un navigateur cévenol se lance un défi fou : traverser le pôle Nord à la voile
Le 15 juin prochain, l'aventurier cévenol Sébastien Roubinet embarquera pour un nouveau défi. Traverser le pôle Nord et étudier la banquise à bord d'un bateau très spécial qu'il a lui-même conçu. Ce bateau peut aussi bien naviguer sur l'eau que glisser sur la glace. Une aventure unique. - F3LR - Le récit de Laurent Beaumel sur des images de La voie du Pôle 2018, signées Arnaud Mansard

Le navigateur ne laisse rien au hasard


Le navigateur explorateur Cévenol ne laisse rien au hasard. Sébastien Roubinet aura un fusil à bord de son catamaran pour chasser le phoque au cas ou la traversée s'éternise. Pour s'hydrater, il boira l'eau de fonte moins salée. Le départ est prévu le 15 juin du fond d'un fjord de l'Alaska. L'arrivée est prévue pour mi-septembre sur l'archipel du Spitzberg.

Sur le même sujet

Hérault : l'école de Montblanc près de Béziers occupée par des parents d'élèves

Les + Lus