• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pollution des anciennes mines gardoises : bientôt une plainte au pénal

Archives. Marie-Odile Bertella-Geffroy, l'avocate des victimes, était auparavant juge spécialisée dans les affaires de santé publique, dont l'amiante, le sang contaminé, et la vache folle. / © AFP PHOTO THOMAS COEX
Archives. Marie-Odile Bertella-Geffroy, l'avocate des victimes, était auparavant juge spécialisée dans les affaires de santé publique, dont l'amiante, le sang contaminé, et la vache folle. / © AFP PHOTO THOMAS COEX

Deux associations et une vingtaine de plaignants gardois vont déposer une plainte au pénal suite à la pollution aux métaux lourds autour des anciennes mines cévenoles de zinc et de plomb de Saint-Félix-de-Pallières. Un scandale soulevé par le magazine de France 3 "Pièces à conviction".

Par Sylvie Bonnet


La plainte doit être déposée début mars au parquet du pôle santé de Marseille. L'avocate des plaignants, Marie-Odile Bertella-Geffroy, l'a annoncé jeudi soir lors d'une conférence de presse à Saint-Félix-de-Pallières. 

Plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui, blessures involontaires, délit de pollution des eaux et tromperie aggravée sur l'alimentation

Saint-Félix-de-Pallières (30) : des plaintes au pénal contre la pollution aux métaux lourds des anciennes mines
Récit F3 LR : P.Bard - F3 LR

Les motifs de la plainte sont multiples, à l'images des conséquences de la non dépollution des mines de zinc et de plomb sur la santé des habitants autour de Saint-Félix-de-Pallières. Les deux associations qui la déposent sont l'association pour la dépollution des anciennes mines de la vieille montagne (ADAMVM) et Génération future. S'ajoutent à elles une vingtaine de plaignants mais l'avocate qui les représente est inquiète sur l'aboutissement de cette plainte au pénal.

Marie-Odile Bertella-Geoffroy, ancienne juge d'instruction des affaires de l'amiante et du sang contaminé

C'est une pointure des affaires de santé publique qu'ont choisie les victimes de la pollution des mines cévenoles. Marie-Odile Bertella-Geoffroy a gardé de son expérience dans les affaires du sang contaminé et de l'amiante une certaine méfiance dans la réaction de la justice à la plainte au pénal.

Au pénal, le parquet pourra faire un classement sans suite, explique l'avocate. La justice n'aime pas trop ce genre d'affaires... qui peut toucher jusqu'à des ministres".

Quoi qu'il en soit, les plaignants espèrent bien que ce dépôt de plainte serve de nouvelle caisse de résonnance pour que cette affaire de métaux lourds devienne un exemple en France et même en Europe. Ils souhaitent également que les responsables de cette catastrophe sanitaire soient enfin désignés. Avant cette plainte au pénal, des référés administratifs ont déjà été déposés par cinq plaignants touchés par cette pollution aux métaux lourds.

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier Danse : où va la danse contemporaine aujourd'hui ?

Les + Lus