• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Trente maires du Gard protestent contre la fermeture de l’école de l’Estréchure

Les élus du Gard refusent de laisser leur territoire se désertifier et entendent bien agir pour éviter la fermeture de l'école de l'Estréchure. - Juillet 2015 / © F3 LR
Les élus du Gard refusent de laisser leur territoire se désertifier et entendent bien agir pour éviter la fermeture de l'école de l'Estréchure. - Juillet 2015 / © F3 LR

Les élus se mobilisent pour soutenir l'école de l'Estréchure, dans le Gard. Trente maires ont manifesté devant la sous-préfecture du Vigan, ce mercredi, pour empêcher la fermeture de la classe du petit village.

Par Ambre Lefevre

Le soutien à l’école de l’Estréchure dans le Gard s’est élargi. Une trentaine de maires et d'élus ont répondu à l'appel ce mercredi.

Ils ont occupé le parvis de la sous-préfecture du Vigan, écharpes tricolores bien visibles. Les édiles les ont ensuite déposées sur une barrière, pour condamner la fermeture de la seule classe du petit village cévenol.

Quand il s'agit de faire des économies, les communes qui ne se défendent pas sont celles qui sont sacrifiées", résume Martin Delord, président communauté de communes Causses Aigoual Cévennes.


Reportage.
Rassemblement de soutien contre la fermeture de l'école de l'Estréchure dans le Gard
Hertmann F./Faure J.P.

L’annonce a été faite en avril. L’académie a expliqué cette décision par le nombre insuffisant d’élèves : 13 au lieu du minimum requis de 22. Les enfants devront rejoindre les classes de Saumane, à trois kilomètres de l’Estréchure.

Mais pour les 180 habitants, sans école, c’est le village qui meurt. La mobilisation a donc démarré dès le printemps par l’occupation des locaux.

Le bourg souffre déjà de la fermeture du Trésor public, première étape d’une désertification programmée selon les élus. Ils réclament le classement en zone rurale, qui permet de maintenir les classes avec seulement huit élèves.

A lire aussi

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus