Les habitants du sud Lozère mobilisés pour conserver le centre des impôts de Florac

Après Meyrueis, le Bleymard et Villefort en 2015, c’est au tour du centre des finances publiques de Florac d’être menacé de fermeture. En Lozère, les centres des impôts se font de plus en plus rares, au point d’inquiéter la population qui se mobilise pour les conserver.

Florac (Lozère) - manifestation pour la sauvegarde du centre des finances publiques - 12 mai 2016.
Florac (Lozère) - manifestation pour la sauvegarde du centre des finances publiques - 12 mai 2016. © F3 LR

Vous avez forcément reçu votre feuille de déclaration de revenus en début de mois, et vous l’avez peut-être même déjà remplie. Car au mois de mai, sur internet ou par la poste, il faut déclarer. Et souvent se renseigner pour pouvoir le faire correctement.

Alors, pour conserver ce service public, en milieu rural, des citoyens se mobilisent. Ils étaient une centaine de manifestants, ce jeudi matin, venu en soutien aux salariés grévistes de Florac. Car en 2015, trois centres des impôts ont déjà fermé en Lozère, Meyrueis, le Bleymard et Villefort.

Le centre de Florac, lui, ne va pas fermer, mais à partir du 1er janvier 2017, son activité sera fortement réduite et réservée aux seuls particuliers. Les professionnels et les entreprises en quête de renseignements, eux, devront faire le déplacement jusqu’à Mende.

En 2015, plus de 4.000 contribuables sont passés par ce centre de Florac. D’ici à 2019, trois autres centre de finances publiques devraient fermer ou réduire la voilure en Lozère.

durée de la vidéo: 01 min 17
Florac (48) : manifestation pour la sauvegarde du centre des impôts ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social ruralité société politique cévennes