• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Lozère : Jean Roujon l'ancien maire de Marvejols se suicide

La photo donnée par Jean Roujon à nos confrères de la Lozère nouvelle / © info 48 site de la Lozère nouvelle
La photo donnée par Jean Roujon à nos confrères de la Lozère nouvelle / © info 48 site de la Lozère nouvelle

Jean Roujon a mis fin à ses jours lundi soir. L'ancien maire de Marvejols a déposé chez nos confrères de la Lozère nouvelle, un texte quelques heures avant son suicide. L'élu rejette les accusations évoquant son possible enrichissement en rapport avec la dette de la ville.

Par Laurence Creusot

"Blessé, sali ". L'ancien maire DVD de Marvejols décrit en ces termes son état d'esprit quelques heures avant de mettre fin à ses jours.

Jean Roujon s'est suicidé lundi 1er juin. L'ancien maire, conseiller général et battu en 2014 après 19 ans de mandat, a été retrouvé pendu dans l'ancienne usine de son père, lui-même maire de la ville pendant des décennies, derrière son cabinet d'assurance.

Il a déposé à la rédaction de la Lozère Nouvelle un article et une photo qu'il souhaitait voir publier après sa mort. Maire de la commune réputée la plus endettée de la région entre 1995 et 2014, Jean Roujon réfute les accusations d'enrichissement personnel.

«Sans prétendre avoir tout réussi, ni ne s’être jamais trompé - personne n’est à l’abri des erreurs -» il souhaitait que l’on comprenne qu’il avait été en face d’une période trouble, «de baisses de dotations».


Englué dans un scandale lié à un énorme endettement de sa ville (près de 13 millions d'euros), l'ancien maire a voulu dans ce message donner aux Marvejolais "les explications que je leur dois".

Marvejols (48) : suicide de l'ancien maire Jean Roujon
Reportage F3 LR : S.Banus et Y.Leteurnier

Pendu dans l'ancienne usine de son père

Jean Roujon, l'ancien maire DVD de Marvejols, ancien conseiller général et battu en 2014 après 19 ans de mandat, a été retrouvé pendu dans l'ancienne usine de son père, lui-même maire de la ville pendant des décennies, derrière son cabinet d'assurance.
En fin d'après-midi, il avait laissé un message posthume au journal départemental la Lozère Nouvelle.

Mardi 19 mai, lors d'une réunion publique organisée par la nouvelle municipalité, un audit avait révélé l'ampleur de la dette qui plombait la ville de Marvejols.

L'annonce de 12,8 millions d'euros de dette et de "comptes non sincères" exposée par l'audit a déclenché une tempête médiatique locale autour de cette ville de 5.000 habitants.
Dans son message au journal, Jean Roujon a souligné la période trouble faite "de baisses de dotations" à laquelle il avait dû faire face en tant qu'édile, et les "choix politiques budgétaires forts" qu'il avait choisi de faire, "malgré des marges
de manoeuvre limitées".
Son choix "comme d'autres élus de la majorité, comme de la minorité" avait été "de consacrer 19 ans à ma ville de Marvejols avec honnêteté et intégrité au contact direct des Marvejolais".

Marvejols (48° Le suicide de l'ancien maire sur fond de dette municipale
Récit Philippe Bard

 

La dynastie Roujon

Les Rouzon étaient maires de Marvejols de père en fils :

Jean Rouzon le grand-père a été élu maire de Marvejols en 1925 jusqu'en 1944 puis réélu de 1947 à 1951
Jules Rouzon le père a été maire et sénateur de Lozère de 1965 à 1971 puis maire de 1983 à 1985
Jean Rouzon le fils a été maire de Marvejols pendant 19 ans de 1995 à 2014
conseiller général en 1985 réélu en 1989, 1995, 2001 et 2008

A lire aussi

Sur le même sujet

reportage observatrice ligue droit de l'homme arrêtée montpellier

Les + Lus