• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Lozère : une pièce de théâtre engagée pour démarrer la saison culturelle

"Rue des voleurs" tiré du roman du même nom de Mathias Enard, est joué dans un camion théâtre à Mende en Lozère. Une pièce engagée, sur les préjugés, la religion, l’extrémisme et le terrorisme. / © France 3 LR
"Rue des voleurs" tiré du roman du même nom de Mathias Enard, est joué dans un camion théâtre à Mende en Lozère. Une pièce engagée, sur les préjugés, la religion, l’extrémisme et le terrorisme. / © France 3 LR

La saison culturelle démarre fort à Mende en Lozère. Rue des voleurs, tiré du roman du même nom de Mathias Enard, est joué pendant trois jours dans un camion théâtre. Une pièce engagée, sur les préjugés, la religion, l’extrémisme et le terrorisme.

Par JM avec OL

Rue des voleurs, c’est l’adaptation au théâtre du roman du même nom de Mathias Enard. Cette pièce elle est jouée en ce moment, en ouverture de la saison culturelle à Mende, dans un camion théâtre.

En compagnie des deux comédiens, le spectateur voyage dans les méandres de la mémoire de Lakhdar, un jeune Tangérois.
Le roman de Mathias Enard Rue des voleurs joué sur scène retrace le parcours de vie d’un jeune marocain à l’aube des printemps arabes qui cherche dans un immense flash-back à comprendre son enfermement.
 

La force de ce roman, (...) c’est d’arriver à détricoter ça, à montrer comment, y compris ce jeune marocain là peut-être pris dans cette paranoïa qui l’emmène à la folie, qui l’emmène à accuser son meilleur ami de terrorisme alors qu’il n’a pas de preuve donc (c’est vraiment) on est pile à l’endroit d’un gros enjeu et d’une grosse problématique de notre société actuellement”, confie Matthias Charre - Administrateur de production de La fabrique des petites utopies.


La pièce est une réflexion en profondeur, menée avec Lakhdar, sur les préjugés, la religion, l’extrémisme et le terrorisme.

C’était très bien, ça fait réfléchir, on se fait avoir par tous les personnages qui… enfin on ne s’attend pas à ce dénouement là… bluffé !” lâche un spectateur.

Bref, un positionnement fort pour une rentrée culturelle engagée à Mende. Rue des voleurs est jouée dans ce camion théâtre, jusqu’à demain.

Le reportage d'Ophélie Le Piver et Yannick Le Teurnier 
 
Lozère : un camion comme scène de théâtre
La saison culturelle démarre fort à Mende en Lozère. Rue des voleurs, tiré du roman du même nom de Mathias Enard, est joué pendant trois jours dans un camion théâtre. Une pièce engagée, sur les préjugés, la religion, l’extrémisme et le terrorisme. - France 3 LR - Ophélie Le Piver et Yannick LeTeurnier

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Interview de Christophe Barret

Les + Lus