• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

A Rousses en Lozère, la mairie paie l'institutrice pour conserver son école

Rousses (Lozère) - pour conserver son école, la mairie a décidé de subventionner l'emploi de l'institutrice - 5 septembre 2013. / © F3 LR
Rousses (Lozère) - pour conserver son école, la mairie a décidé de subventionner l'emploi de l'institutrice - 5 septembre 2013. / © F3 LR

Et si on se payait une école ? C'est le pari qu'ont décidé de tenter les habitants de Rousses, en Lozère, un petit village Cévenol de 102 âmes. Pour rouvrir l'école, la mairie a subventionné l'embauche d'une institutrice.

Par Fabrice Dubault


Cela faisait deux ans que l'école de Rousses n'avait plus raisonné des voix des enfants.

Faute d'élève, l'école publique avait fermé ses portes en 2011. Aujourd'hui, si les locaux sont les mêmes, en cette rentrée 2013, le statut de l'établissement a changé.

L'institutrice, une professionnelle diplômée du public et expérimentée, a été recrutée grâce à une subvention de la mairie.
Désormais, à Rousses, l'école est donc privée mais reste laïque.

L'Education Nationale n'a pas considéré que l'ouverture d'une classe dans le village était nécessaire car les effectifs déclarés par la mairie, une douzaine d'enfants, sont insuffisants.
Pour l'Etat, la solution se trouve dans le village voisin, à 7km, où l'école vient d'être rénovée.

Le maire de Rousses qui annonce l'arrivée de nouveaux enfants l'année prochaine espère toujours convaincre l'Education Nationale de créer un poste.

DMCloud:102211
Rousses (48) : le salaire de l'institutrice est subventionné par la mairie

 

Sur le même sujet

Perpignan : création d'une cellule anti-drogue pour renforcer la lutte contre le trafic de stupéfiants

Les + Lus