Cet article date de plus de 8 ans

Le maire de Pérols embauche des détectives privés pour confondre les agents fraudeurs

L'affaire se passe dans l'agglomération de Montpellier. Le maire PS de Pérols avoue avoir eu recours, entre le 25 septembre et le 18 octobre 2012, à des détectives privés pour surveiller au moins un agent municipal en longue maladie.

Le premier magistrat de la ville de Pérols, près de 9.500 habitants, en banlieue de Montpellier, a eu l'idée de recourir à des enquêteurs privés pour dénoncer des fraudes. La municipalité emploie 160 agents, dont 3 posent problème selon le maire.

Les faits remontent à l'automne 2012. Chistian Valette, maire PS de Pérols, demande alors à un cabinet d'avocats de Nîmes de recruter des détectives privés pour confondre un agent municipal en longue maladie, depuis 2 ans, qu'il soupçonne de travail au noir. Le but étant selon le maire, "de défendre les intérêts de la commune" et probablement de licencier le contrevenant.
L'enquête va durer du 25 septembre au 18 octobre 2012. Des faits reconnus par le maire.

Un second agent aurait également été victime de filatures.

Pour certains élus de l'opposition, le premier magistrat de la ville, depuis 24 ans, outrepasse ses droits.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique emploi justice faits divers