Manitas de Plata sera inhumé samedi à Montpellier

 Manitas de Plata , en juin 1983, à Paris / © AFP PHOTO DOMINIQUE FAGET
Manitas de Plata , en juin 1983, à Paris / © AFP PHOTO DOMINIQUE FAGET

Manitas de Platas, né Ricardo Baliardo, sera inhumé au cimetière de Grammont, à Montpellier, samedi à 14 heures 30. Les hommages à la mémoire de ce grand musicien autodidacte, n’avait jamais appris le solfège, se multiplient. Florilège.

Par Avec AFP

C'est le photographe Lucien Clergue qui avait découvert Manitas de Plata en 1955 lors d'un concert aux Saintes-Marie-de-la-Mer,  au grand rassemblement gitan de Camargue. 

"C'était un homme de scène exceptionnel. Il avait l'instinct. Pour sa communauté, c'était le numéro 1. Il avait beaucoup de caractère. Il pouvait être difficile. Il avait le goût de la liberté. C'était un homme très intéressant", a déclaré à l'AFP ce photographe de 80 ans. Lucien Clergue raconte que lors d'un concert au Garnegie Hall de New York il était descendu de scène pour aller jouer près d'une personne handicapée assise dans un fauteuil roulant au fond la salle. "C'est très gitan comme geste".
"Mon père l'a découvert et l'a lancé. Ils ont enregistré un disque, il s'est occupé de lui. Ils étaient ensemble lorsque Manitas a joué au Carnegie Hall de New York (en 1965). Ils sont aussi allés à l'ONU. C'était la première fois qu'un gitan entrait à l'ONU. Mon père lui a fait connaître Picasso, Brigitte Bardot, Jeanne Moreau, Charlie Chaplin...", a ajouté la fille du photographe, Anne, jointe à Arles par téléphone.


"C'est un gros chagrin pour moi et une grande perte pour tous mes petits frères gitans", a réagi Brigitte Bardot. Il "avait reçu le don unique d'époustoufler par la puissance et la rapidité de son jeu" avec "une grande simplicité pleine de noblesse innée".

"Il était une légende vivante", a salué de son côté Mireille Mathieu

Un homme très humble selon le cinéaste Tony Gatlif

"C'est une figure connue à Arles, à Nîmes, à Montpellier, aux Saintes-Maries-de-la-Mer et pourtant il était surpris qu'on le remarque dans la rue", a déclaré le cinéaste Tony Gatlif à l'AFP, saluant sa "grande humilité". "Il a fait beaucoup pour le rayonnement de la culture gitane dans le monde, au même titre que Camaron de la Isla et Django Reinhardt".

Le guide de tout un peuple pour le maire de Montpellier

« Avec la disparition de Manitas de Plata, c’est une légende vivante de la guitare et du flamenco qui vient de nous quitter. Aujourd’hui, le peuple gitan, pour lequel il était un guide, et le nombreux public qui a jalonné sa longue carrière sont orphelins. Je m’associe à leur peine" a déclaré Philippe Saurel.
"Manitas de Plata a vécu ses derniers moments dans une maison de retraite de la ville de Montpellier où il avait été admis après des soucis de santé. Tant qu’il en a eu la force, il a promené ses dix doigts de virtuose sur sa guitare dont il ne se séparait jamais. Une cérémonie avait même été organisée en son honneur par la Ville de Montpellier l’année dernière pour manifester notre présence à ses côtés."

L'éternité du monde gitan pour Damien Alary, président de la Région Languedoc-Roussillon

« Mes pensées vont aux membres de sa famille, à ses proches, ainsi qu'à sa communauté, auxquels je présente mes plus sincères condoléances. Manitas de Plata incarnait l'éternité du monde gitan. La musique perd l'un de ses plus grands guitaristes du 20ème siècle et la région l’un de ses artistes phares. »
a déclaré Damien Alary

Un gitan aux mains d’argent et au cœur d’or pour Pierre de Bousquet, préfet de Région

"J’apprends avec tristesse la mort Manitas de Plata.Guitariste de légende, artiste de renommée internationale, ce gitan aux mains d’argent et au cœur d’or restera un éblouissement enchanteur."A sa famille et à ses proches j’adresse l’expression de mon admirative sympathie." Pierre de Bousquet, préfet de Région Languedoc-Roussillon.

Son dernier concert remontait à 2010, à l'ouverture de la Feria des vendanges à Nîmes. Il était alors accompagné d'une trentaine de guitaristes.
La réaction du manager de manitas de plata, Bernard Maglione

s

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus