Cet article date de plus de 6 ans

Mauguio : histoire de l'Avranches, la maison abandonnée de l'étang de l'Or

Cette étrange maison fête ses 300 ans cette année. Immortalisée par de nombreux peintres, elle constitue le dernier vestige d'un monde disparu. Cette ancienne maniguière, chère au coeur des Héraultais, tombe en ruine. Elle n'est accessible que par voie d'eau. Vous embarquez avec nous ?
L'Avranches, célèbre maison qui semble posée sur l'étang de l'Or à Mauguio, passe cette année le cap des 300 ans
L'Avranches, célèbre maison qui semble posée sur l'étang de l'Or à Mauguio, passe cette année le cap des 300 ans © F3LR

L'Avranches aurait ainsi été nommée, du nom de ses premiers propriétaires. Construite en 1715, elle est la dernière maniguière ou pêcherie de la commune de Mauguio. Ces pêcheries jouaient un rôle très important dans l'économie locale du temps jadis.

Depuis le Moyen-âge, on pêche avec une technique particulière dans les étangs aux alentours de Montpellier : dans de grands filets fixes, les pêcheurs attrapent de l'anguille, du muge, du loup, des petites crevettes, des jols. Les pêcheurs sont légions, les consommateurs aussi. La bourgeoisie va donc investir : construire des pêcheries et les exploiter sur le mode du fermage. C'était déjà , selon Marie-josé Guigou qui a consacré un livre à L'Avranches, une véritable activité capitaliste.

La maison aujourd'hui abandonnée au bord de l'étang de l'Or a été utilisée en fermage par les pêcheurs professionnels jusqu'en 1850.  Ensuite, devenue un lieu de villégiature, elle a changé de propriétaire à maintes reprises.

Au fil du temps, l'Avranches est tombée en ruine. Sans chemin d'accès, sa restauration est quasiment impossible. De plus, ceux qui en ont hérité ne parviennent pas à se mettre d'accord sur sa destinée. Mais même à l'abandon, elle fait partie intégrante du paysage.

On ne peut y accéder qu'en bateau ou en Kayak. Les guides de l'Echappée Verte vous y emmènerons à la demande.

durée de la vidéo: 02 min 54
Mauguio : L'étrange maison de l'étang de L'or

Aux alentours de l'Avranches, la nature se transforme en un labyrinthe, peuplé d'oiseaux.

Un univers où l'on découvre aussi d'étranges formations de calcaire construites par un petit ver nommé le cascail. Le cascail s'enferme dans ces tubes qui forment de véritables récifs dans l'eau, gênant parfois le passage des embarcations.

La balade en kayak s'achève souvent par le canal, l'occasion de finir en beauté par un petit sprint.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
balades en été économie tourisme loisirs sorties et loisirs patrimoine culture histoire pêche