Nicolas Hulot veut rouvrir le débat sur l'interdiction de la corrida

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Nicolas Hulot,  le ministre de la Transition écologique et solidaire, veut rouvrir le débat sur l'interdiction de la corrida a t-il annoncé dans l'émission de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV vendredi 23 juin 2017.

Par Cyrielle Cabot

"je ne vais pas changer d'avis parce que je suis ministre: je ne suis pas pour la corrida". Le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a réaffirmé sa position contre la corrida dans l'émission de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV ce vendredi 23 juin 2017. 

A la question "faut-il l'interdire ?", le ministre, membre du comité d'honneur de l'Alliance Anticorrida, a affirmé qu'il s'agit d'un "débat culturel et identitaire" qu'il ne faut pas "esquiver". Il remet ainsi sur la table l'idée d'une interdiction de la corrida en France.

Macron, défenseur de la tauromachie


Il va ainsi à l'encontre des paroles d'Emmanuel Macron qui s'était posé en défenseur de la corrida. "La corrida fait partie intégrante de la culture et de l'économie, y compris du tourisme, de la région. Je suis à ce titre opposé à l'interdiction dans les territoires de tradition taurine", avait-il affirmé au journal La Provence.

La corrida avait été ajoutée à l'inventaire du Patrimoine immatériel de la France en 2011, avant d'en être retirée en 2016. Sévèrement critiquée par les associations de protections des animaux, le sujet de son interdiction est régulièrement relancé. La mort d'un torero espagnol, lors d'une corrida dans les Landes samedi 17 juin 2017, a de nouveau remis le débat sur le devant de la scène. 




Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus