Cet article date de plus de 7 ans

Nîmes : les bus au point mort à cause d'une triple agression

Une journée de débrayage pour protester contre une agression. Trois contrôleurs se sont fait rouer à coups de pied vendredi dernier, dans le quartier du mas de Mingue à Nîmes, par un groupe de jeunes qui a refusé de présenter leur titre de transports.  
Les bus nîmois resteront au dépôt entre 9 et 11heures et de 14 h 30 à 16 h 30
Les bus nîmois resteront au dépôt entre 9 et 11heures et de 14 h 30 à 16 h 30
Les trois contrôleurs souffrent de contusions et ont été arrêté par le médecin pour trois jours.
Leurs collègues ont décidé de débrayer deux fois deux heures ce lundi de 9 h à 11 h et de 14 h 30 à 16 h 30 en geste de solidarité. C'est le première agression sur le réseau Tango depuis le début de l'année 2013.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers transports en commun