• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : un employé de banque détourne 160.000 euros, la justice lui confisque sa maison

Palais de justice de Nîmes Archives / © Maxppp
Palais de justice de Nîmes Archives / © Maxppp

Un employé de banque soupçonné d'avoir détourné à son profit des espèces qu'il réceptionnait de la clientèle pour un montant d'environ 160.000 euros s'est vu confisquer sa maison d'habitation d'une valeur de 277.000 euros par la justice.

Par Z.S. avec AFP


L'employé de l'agence bancaire, contre lequel son employeur avait déposé plainte, a reconnu pendant sa garde à vue le détournement d'environ 160.000 euros. Il a expliqué qu'au moment des faits, en 2013, il était totalement toxicomane à la cocaïne et que l'argent était parti dans sa consommation.

La justice lui confisque sa maison

Le groupement d'intervention régional (GIR) Languedoc-Roussillon co-saisi et chargé de l'enquête patrimoniale a proposé la saisie d'un bien immobilier, estimé à 277.000 euros. Cette confiscation de la maison d'habitation a été ordonnée et ce à destination de l'AGRASC (Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués), a précisé une source judiciaire.

L'employé de banque a été remis en liberté à l'issue de sa garde à vue et s'est vu délivrer une convocation par officier de police judiciaire (COPJ) pour le 16 juin.

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus