• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nïmes : la onzième Porte des Consuls de Juan Bautista

Juan Bautista / LE torero de cette fin d'été. / © Juan Bautista / presse
Juan Bautista / LE torero de cette fin d'été. / © Juan Bautista / presse

Après sa démonstration d'Arles la semaine dernière lors de la corrida goyesca, Juan Bautista a une nouvelle fois fait l'admiration des aficionados. Sa faena à Soleares, un bon toro de Victoriano del Río, compte probablement parmi les plus belles de la saison, toutes arènes et tous toreros confondus.

Par Joël Jacobi

Nîmes, 18 septembre 2016, 11h30.
Deuxième corrida de la feria des Vendanges.

6 toros de Victoriano del Río et Toros de Cortés, homogènes de ligne et de comportement en dépit de quelques nuances. Le cinquième, Soleares, a été honoré d'une vuelta posthume.
Thomas Joubert (qui confirmait l'alternative) : accident (n'a pas puer tuer son premier toro) et deux oreilles
Juan Bautista (venu en remplacement de Andrés Roca Rey) : applaudissements (pour le premier toro estoqué à la place de Thomas Joubert), une oreille et deux oreilles & la queue (deux avis)
José María Manzanares : une oreille et silence

Entrée : 2/3

Juan Bautista au sommet : relâchement, cadence, précision.
Manzanares en sous-régime. 
Thomas Joubert, 
malgré les deux oreilles du sixième, n'a pas estimé devoir être porté en triomphe aux côtés de Juan Bautista, le grand monsieur de cette fin d'été.
Reseña



Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus