Cet article date de plus de 6 ans

Les pêcheurs du Grau-du-Roi sont en colère

Depuis 10 ans, l'Europe impose aux pêcheurs des règles qu'ils trouvent inadaptées. En cause, la taille des mailles des filets et la taille des poissons pêchés. Des contraintes qu'ils dénoncent alors que 2 d'entre eux comparaissaient au tribunal correctionnel de Montpellier pour refus de contrôle.
Grau-du-Roi (Gard) - action des pêcheurs contre les règles et normes européennes de pêche - 16 octobre 2014.
Grau-du-Roi (Gard) - action des pêcheurs contre les règles et normes européennes de pêche - 16 octobre 2014. © F3 LR

Opération friture gratuite sur le port du Grau-du-Roi, jeudi midi. La quinzaine de chalutiers est restée au port en signe de soutien. Car deux patrons devaient être jugés au tribunal correctionnel de Montpellier, dans l'après-midi, pour avoir refusé un contrôle de leur pêche.

Depuis dix ans, l'Union européenne impose des tailles minimales pour vendre les poissons. La tolérance en Méditerranée prévalait jusqu'ici, mais depuis deux ans, les contrôles se sont durcis.
Les chalutiers doivent rejeter les petits poissons à la mer et n'ont plus droit de les vendre. Une aberration et un gâchis pour les professionnels.

Pas de débat sur le fond au procès de l'après-midi, à Montpellier. La défense a fait valoir une question prioritaire de constitutionnalité.
Les deux patrons pêcheurs frondeurs, qui risquent jusqu'à six mois d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende, devraient être fixés sur leur sort, le 30 octobre prochain.

durée de la vidéo: 01 min 50
Le Grau-du-Roi (30) : les pêcheurs sont en colère

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche archives économie environnement littoral