• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pétanque : boire ou pointer, il faut désormais choisir !

Les boulistes devront désormais faire le choix entre l'alcool et la compétition. / © Max PPP
Les boulistes devront désormais faire le choix entre l'alcool et la compétition. / © Max PPP

Contrôles d’alcoolémie sur les boulodromes partout en France dans les compétitions officielles. Il ne faut pas dépasser les 0,5 grammes par litre de sang. Sinon, on risque tout bonnement l’expulsion.

Par MV

Boire quelques verres de boisson anisée tout en se demandant si on compte tirer ou pointer. C’est désormais formellement interdit dans les compétitions officielles de pétanque.

La Fédération française de pétanque et de jeu provençal (FFPJP) a mis en place une nouvelle règle entrée en vigueur cette année. Concrètement, des contrôles aléatoires seront organisés lors des compétitions officielles. Michel Le Bot, président de la fédération de Haute-Garonne, poursuit :

Au-dessus de 0,5, on fixe une pause de 15 minutes. Si on ne constate pas de retour à la normale, on procède à une exclusion de la compétition

Risque d'expulsion

En réalité, cette règle existait déjà mais n’était que trop peu appliquée. Seuls des médecins fédéraux habilités pouvaient procéder aux contrôles. "La fédération a étendu la possibilité à des personnes habilitées de faire des contrôles" explique Michel Le Bot, qui est aussi vice-président de la fédération nationale. Ainsi, les contrôles aléatoires seront plus nombreux prévient-il, à l’aide d’éthylotests normés.
 

Le but, donner une autre image du sport et protéger les boulistes. On compte 12 000 licenciés en Haute-Garonne… ce qui place le département en tête du classement en nombre de joueurs. Et ici comme ailleurs, la violence sur les terrains augmente.

Début mars, le boulodrome de Tournefeuille a été le théâtre d’un spectacle désastreux lors d’une compétition officielle : "A cause de l’alcool, des joueurs en sont venus aux mains. Il y aura une commission de discipline pour prendre des décisions fermes. Ce sont des choses inacceptables" déplore Michel Le Bot.

Velléités de compétitions olympiques

Plus d’alcool dans les compétitions officielles donc, mis à part la bière qui peut être autorisée dans la limite du raisonnable. Une règle qui chiffonne certains boulistes. Mais cette transformation s’inscrit dans un changement plus large impulsé par la fédération, qui rêve d’inscrire le sport pour les prochains jeux olympiques.
 

En 2018, la Fédération française de pétanque avait déjà interdit le port du jean et du débardeur pour les compétitions officielles. Et nous ne parlons pas du combo claquettes-chaussettes… qui hérisse toujours les poils de la Fédération.

Un sport de haut-niveau

Et s'il fallait encore vous convaincre que la pétanque peut être un sport de haut-niveau, qui nécessite entraînement, précision, concentration et qui est incompatible avec la consommation d'alcool, regardez la finale du mondial à pétanque de Marseille, en 2018, diffusé par France 3 : 
Finale Mondial à pétanque 2018

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus