Catalogne : enquête sur 2 policiers catalans accompagnant Puigdemont lors de son arrestation

Neumünster (Allemagne) - une affiche indépendantiste devant la prison où est incarcéré Carles Puigdemont - 27 mars 2018. / © AXEL HEIMKEN / AFP
Neumünster (Allemagne) - une affiche indépendantiste devant la prison où est incarcéré Carles Puigdemont - 27 mars 2018. / © AXEL HEIMKEN / AFP

Le parquet espagnol a ouvert une enquête sur deux policiers catalans qui accompagnaient l'ex-président catalan Carles Puigdemont au moment de son arrestation en Allemagne, a-t-on appris de sources judiciaire et policière. Ils sont suspectés de délit de recel de malfaiteur.

Par FD avec afp

Xabier Goicoechea et Carlos de Pedro Lopez, deux membres de la police régionale catalane, les Mossos d'Esquadra, étaient dans la voiture dans laquelle Carles Puigdemont a été interpellé dimanche en vertu d'un mandat d'arrêt international, selon une source policière.

La police nationale a ouvert une enquête sur les deux Mossos qui accompagnaient Puigdemont dimanche en Allemagne", a précisé à l'AFP cette source, ajoutant que les éléments avaient été transmis au parquet compétent en la matière.


Selon une source judiciaire, le parquet de l'Audience nationale a ouvert une enquête préliminaire afin de déterminer s'ils ont commis un délit de recel de malfaiteur.

Une enquête judiciaire et une enquête interne des Mossos d'Esquadra


Carles Puigdemont, inculpé pour rébellion par un juge de la Cour suprême espagnole, était au moment de son arrestation en Allemagne sous le coup d'un mandat d'arrêt international.
Parti de Finlande, où il avait donné une conférence, il rentrait en voiture en Belgique où il s'est installé peu après la tentative avortée de sécession de la Catalogne, le 27 octobre, échappant ainsi aux poursuites judiciaires en Espagne.

Le Code pénal espagnol punit de six mois à trois ans d'emprisonnement le recel de malfaiteur, soit le fait d'aider, "en ayant connaissance de la commission d'un délit, (...) les responsables présumés d'un délit à éviter l'enquête de l'autorité" judiciaire.

Outre ces deux agents, un entrepreneur et un professeur étaient à bord de la voiture à bord de laquelle il a été interpellé, selon la source policière.
Les Mossos d'Esquadra, corps de police autonome dépendant du gouvernement régional catalan, ont également ouvert une enquête interne, a précisé cette source.

L'indépendantiste catalane Clara Ponsati doit se rendre à la police écossaise


L'ancienne dirigeante indépendantiste catalane Clara Ponsati, qui s'est exilée en Écosse et fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen, se rendra à la police ce mercredi matin, a déclaré mardi son avocat.

Je me suis arrangé avec la police écossaise sur la venue volontaire de Clara Ponsati au commissariat Saint Leonard d'Édimbourg le mercredi 28 mars", a annoncé Aamer Anwar dans un communiqué.


L'avocat précise que sa cliente sera présentée à un tribunal d'Édimbourg le même jour, et qu'il demandera qu'elle soit placée en liberté conditionnelle.
La justice devra ensuite se prononcer sur son éventuelle extradition, contre laquelle elle souhaite se "défendre vigoureusement".

A lire aussi

Sur le même sujet

Une start-up de Montpellier propose des locations d'appartements entre sportifs

Les + Lus