Catalogne : grève générale, manifestations, heurts et autoroute bloquée entre Perpignan et La Jonquera

Barcelone (Espagne) - manifestation contre les peines de prison ferme annoncées par la cour suprême de Madrid contre 9 indépendantistes de Catalogne et heurts avec la police - 18 octobre 2019. / © TV3
Barcelone (Espagne) - manifestation contre les peines de prison ferme annoncées par la cour suprême de Madrid contre 9 indépendantistes de Catalogne et heurts avec la police - 18 octobre 2019. / © TV3

L'autoroute A9 entre l'Espagne et la France est coupée dans les deux sens à La Jonquera par des manifestants indépendantistes catalans avec sortie obligatoire à Perpignan. La grève générale en Catalogne intervient 5 jours après la condamnation de 9 dirigeants par la justice de Madrid.

Par Fabrice Dubault


5 jours après la condamnation de 9 des 13 indépendantistes catalans à de la prison ferme, la Catalogne gronde. Au programme de ce vendredi, manifestations, grève générale, blocus et défilés.
 
Barcelone (Espagne) - manifestation contre les peines de prison ferme annoncées par la cour suprême de Madrid contre 9 indépendantistes de Catalogne et heurts avec la police - 18 octobre 2019. / © TV3
Barcelone (Espagne) - manifestation contre les peines de prison ferme annoncées par la cour suprême de Madrid contre 9 indépendantistes de Catalogne et heurts avec la police - 18 octobre 2019. / © TV3


Plus de 500.000 personnes dans les rues de Barcelone


Quelque 525.000 personnes, selon la police, ont manifesté ce vendredi à Barcelone contre la condamnation des dirigeants indépendantistes catalans à de longues peines de prison par la justice espagnole.
Cette manifestation est le point culminant d'une semaine de mobilisation, entachée de violences, contre les peines de 9 à 13 ans de prison infligées à neuf indépendantistes dont plusieurs membres de l'ancien gouvernement régional destitué après la sécession avortée.

Vers 18h, des heurts ont opposé les manifestants à la police à Barcelone.
 
Barcelone (Espagne) - manifestation contre les peines de prison ferme annoncées par la cour suprême de Madrid contre 9 indépendantistes - 18 octobre 2019. / © TV3
Barcelone (Espagne) - manifestation contre les peines de prison ferme annoncées par la cour suprême de Madrid contre 9 indépendantistes - 18 octobre 2019. / © TV3
Gérone (Espagne) - manifestation contre les peines de prison ferme annoncées par la cour suprême de Madrid contre 9 indépendantistes de Catalogne - octobre 2019. / © maxppp Nicolas Parent
Gérone (Espagne) - manifestation contre les peines de prison ferme annoncées par la cour suprême de Madrid contre 9 indépendantistes de Catalogne - octobre 2019. / © maxppp Nicolas Parent
 

AP7 bloquée à La Jonquera, bouchons et déviation à Perpignan sud sur l'A9


Les manifestants ont coupé l'autoroute dans les deux sens de circulation sur l'autoroute AP7 au niveau de La Jonquera près de Gérone. Côté français, sur l'A9, en direction du sud, la sortie est obligatoire à Perpignan-sud (42).
Ils ont aussi bloqué la National II (NII) près de la frontière franco-espagnole, selon le ministère des transports espagnol.

Pour contourner la difficulté, des mesures de gestion du trafic ont été mises en place sur l’A9 en direction de l’Espagne :
  • Sortie obligatoire à Perpignan Sud (n°42) pour les voitures et entrée interdite pour tous les véhicules (suivre l’itinéraire de déviation S13)
  • Sortie obligatoire au Boulou (n°43) pour les voitures et entrée interdite pour tous les véhicules (suivre la D900 + N2)

Pour les poids-lourds en direction de l’Espagne des itinéraires alternatifs grandes mailles ont été mis en place :
  • en provenance de l’A9 : suivre A61, puis A66, RN20 et prendre le tunnel de Puymorens
  • en provenance de Toulouse, suivre A64, puis A63 par la côte basque via Biriatou.

Des bouchons très importants sont enregistrés entre Perpignan-sud et Pollestres, jusqu'au Perthus. En Espagne, l'autoroute est fermée jusqu'à La Jonquera.
Les Nationales catalanes qui servent de déviation vers Gérone sont surchargées, notamment autour de Céret, du Boulou, d'Argelès et de Cerbère.
 
 

Grève générale


Barcelone a vécu de nouvelles tensions dans la nuit de jeudi à vendredi, au 4e jour de la mobilisation des indépendantistes catalans contre la condamnation de leurs dirigeants par la justice espagnole.
Les indépendantistes catalans s'insurgent contre les lourdes peines de 9 à 13 ans de prison infligées lundi aux leaders séparatistes pour leur rôle dans la tentative de sécession de 2017.

Ce vendredi, est jour de "grève générale" en Catalogne. Des "marches de la liberté" parties de toute la région doivent converger à Barcelone pour une grande manifestation prévue à 15h.
 


Football : FC Barcelone-Real-Madrid annulé le 26 octobre


Le Clasico FC Barcelone-Real Madrid, prévu samedi 26 octobre, est reporté, en raison des manifestations qui agitent en ce moment la Catalogne, annonce la Fédération espagnole de football.
Initialement, la Fédération avait proposé d'inverser le calendrier, faisant jouer ce premier match à Madrid puis celui de la seconde moitié de saison à Barcelone. Mais les deux clubs ont refusé cette solution.
 

Vandalisme et violence chaque nuit à Barcelone


Les jeunes Catalans qui n'ont pas connu la dictature en Espagne se mobilisent la nuit, notamment à Barcelone, pour "leurs libertés".
 

Avec nos confrères de Franceinfo, découvrez 5 questions sur les manifestations géantes en Catalogne.

Barricades en feu, charges policières, routes et voies ferrées coupées... Des heurts opposant militants indépendantistes et forces de l'ordre ont éclaté en Catalogne, mercredi 16 octobre. Selon les autorités locales, 97 personnes ont été blessées et 33 arrêtées lors de cette troisième nuit consécutive de violences.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus