Catalogne : pour Puigdemont, une solution autre que l’indépendance est “toujours possible”

Carles Puigdemont à Bruxelles le 7 novembre 2017. / © Emmanuel DUNAND / AFP
Carles Puigdemont à Bruxelles le 7 novembre 2017. / © Emmanuel DUNAND / AFP

Le président destitué de la Catalogne Carles Puigemont déclare être toujours pour un accord avec l'Espagne, et accuse Madrid d'être responsable de la situation.

Par RD (avec AFP)

"Je suis toujours pour un accord". Dans un entretien publié ce lundi par le quotidien belge Le Soir, le président catalan destitué Carles Puigdemont a expliqué que pour lui une autre solution que l’indépendance de sa région est envisageable :

C’est toujours possible ! Moi qui ai été indépendantiste toute ma vie, j'ai travaillé pendant trente ans à obtenir un autre ancrage de la Catalogne dans l'Espagne !


"Je suis disposé et j'ai toujours été disposé à accepter la réalité d'une autre relation avec l'Espagne", dit-il.



Puigdemont accuse le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy d’être responsable de la montée du séparatisme :

L’origine de tout cela, c’est l’invalidation en 2010 du statut d’autonomie qui avait été adopté par les parlements catalan et espagnol ! Vous savez combien de députés indépendantistes il y avait à ce moment-là au parlement catalan ? 14 sur 135 ! Ils sont devenus 72. Le responsable de la poussée indépendantiste, c’est d’abord le Parti populaire.



Le président catalan est parti en Belgique après la proclamation de l’indépendance, votée le 27 octobre. Proclamation suivie quelques heures après par la mise sous tutelle de la région par le gouvernement central, qui a tout de suite ordonné la destitution de Puigdemont.



Des élections régionales sont prévues pour le 21 décembre. Carles Puigdemont envisage de s’y présenter, même s’il est visé par un mandat d’arrêt de la justice espagnole, notamment pour "rébellion".



Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Le "Quercy des îles", un apéritif né dans le Tarn et garonne

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne