• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Drame de Millas : l'avocate de familles de victimes dénonce “un scandale de la justice”

Six enfants sont décédés dans la collision entre un car scolaire et un TER jeudi 14 décembre. / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP
Six enfants sont décédés dans la collision entre un car scolaire et un TER jeudi 14 décembre. / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Maître Jehanne Collard dénonce les lenteurs supposées de l'enquête sur l'accident du 14 décembre dernier à Millas dans les Pyrénées-Orientales. Accident qui a coûté la vie à six enfants et fait 17 blessés lors de la collision entre un car scolaire et un TER.

Par Josette Sanna

 Neuf mois après la collision mortelle entre un train et un bus scolaire à Millas dans les Pyrénées-Orientales, Me Jehanne Collard, avocate de trois familles de victimes dénonce les lenteurs supposées de l'enquête.

"Le 14 décembre dernier, six enfants sont morts et 17 autres ont été gravement blessés (...) Dès le lendemain de cette tragédie, la France entière s’est interrogée. Comment un tel drame est-il possible ? Le passage à niveau a-t-il dysfonctionné comme le soutient la conductrice du car ? Ou bien cette dernière a-t-elle forcé les barrages, comme le disent certains témoins ?", rappelle-t-elle dans un communiqué, regrettant que "toutes ces questions sont toujours sans réponse." 


Le pôle d'instruction de Marseille muet


"Silence total du pôle d’instruction de Marseille spécialisé dans les accidents collectifs. Pas de nouvelles des experts qui, désignés pour examiner le bus scolaire et le passage à niveau, devaient rendre leur rapport en juillet." Et ce d'autant plus  que le passage à niveau de Millas a été remis en état avant même que les rapports des experts ne soient rendus" rendant impossible toute demande éventuelle de contre-expertise et fragilisant d'autant plus la validité de la procédure comme recherche de la vérité"

Dans ce communiqué l'avocate s'interroge aussi sur le sort "des familles de tous les blessés qui ne savent toujours pas qui va prendre en charge leurs frais et l'avenir de leurs enfants lourdement handicapés".
 

Le drame de Millas risque de devenir un des retentissants scandales de la justice française.
 

Me Jean Codognes défend la conductrice du bus. Interrogé par nos confrères de l'Indépendant, il estime que "ce communiqué est grotesque et inapproprié. Il est bourré de contrevérités. Je n'ai constaté aucun dysfonctionnement dans l'instruction et les juges font leur travail correctement.
 

Exploitation populiste


Et l'avocat d'ajouter : "si l'argent n'effacera jamais le chagrin; compagnie d'assurance et les services du premier ministre ont été très présents et des indemnisations ont été versées.
Cela ressemble à un tract du Front national, à une exploitation populiste du drame qui ne respecte pas le deuil des familles".

A lire aussi

Sur le même sujet

... adoptée par les cyclistes

Les + Lus