• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Festival Electrobeach au Barcarès : l'ancien directeur placé en détention

Le directeur du festival Electrobeach du Barcarès, Silvain Berreteaga vient d'être placé en détention provisoire dans le cadre d’une enquête pour détournement de fonds publics. / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP
Le directeur du festival Electrobeach du Barcarès, Silvain Berreteaga vient d'être placé en détention provisoire dans le cadre d’une enquête pour détournement de fonds publics. / © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

L'ancien directeur du festival Electrobeach du Barcarès, Silvain Berreteaga a été placé en détention provisoire dans le cadre d’une enquête pour détournement de fonds publics. La société organisatrice avait déposé plainte avec constitution de partie civile dès octobre 2017

Par OLC avec l'AFP

Silvain Berreteaga, ancien directeur du festival Electrobeach au Barcarès, est actuellement en détention dans le cadre d’une enquête pour détournement de fonds publics. 

La mise en examen et le placement en détention provisoire remontent à début février. Plusieurs demandes de remise en liberté ont été rejetées. Selon les enquêteurs, le préjudice au détriment du festival serait de plusieurs centaines de milliers d'euros de 2014 à 2017. 
 

Plusieurs centaines de milliers d'euros


Par ailleurs, on appris qu’une perquisition a eu lieu dans les locaux de la mairie du Barcarès (Pyrénées-orientales). Des ordinateurs auraient été saisis. En effet, au 3ème étage de la mairie se trouve Event Made in France, société anonyme d'économie mixte. Elle est spécialisée dans le secteur d'activité des arts du spectacle vivant et organise l’Electrobeach, festival de musiques électroniques.
 

24,4 millions d'euros de retombées économiques


165 000 personnes ont assisté aux différents concerts l'année dernière. Cette année, l'Electrobeach est programmé du 12 au 14 juillet. Il se place désormais en 3ème position des festivals de musique français (derrière les Vieilles Charrues et Solidays).

Selon les organisateurs, l'événement génère 24,4 millions d'euros de retombées économiques, avec des festivaliers jeunes (moyenne d'âge de 23 ans) et venant de plus de 40 pays. 

La société a déposé plainte contre l'ancien directeur


Dans un communiqué, vendredi 24 mai, la société Event Made in France (EMF) tient à préciser "qu’elle a déposé plainte avec constitution de partie civile en octobre 2017 auprès du Procureur de la République à l’encontre de cet ancien salarié qui a dans l’intervalle disparu de la société. Il s’agit en conséquence de faits anciens qui n’ont eu aucune incidence sur la réussite de l’édition 2018 et l’organisation des futures éditions."


 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Gard : un détenu s'évade durant une pause pipi lors d'un transfert entre la prison de Villeneuve-lès-Maguelone et Alès

Les + Lus