• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Formiguères : ouverture d'une enquête après la mort d'un adolescent sur une piste de ski

L'adolescent décédé mercredi sur une piste de ski était scolarisé au Lycée agricole Charlemagne de Carcassonne
L'adolescent décédé mercredi sur une piste de ski était scolarisé au Lycée agricole Charlemagne de Carcassonne

Les gendarmes vont tenter de déterminer comment cet adolescent de 17 ans a pu se tuer mercredi après-midi sur une piste bleue du domaine de Formiguères dans les P.O. La victime, originaire du Tarn-et-Garonne, était scolarisée au lycée agricole Charlemagne à Carcassonne, dans l'Aude.

Par Isabelle Bris

L'alerte a été donnée peu avant 15 heures auprès des secours afin de porter assistance au blessé sur la piste bleue du Lac de Formiguères. La victime participait à une sortie scolaire dans les Pyrénées-Orientales en compagnie d'autres élèves du lycée Charlemagne de Carcassonne. Il se trouvait avec un groupe de camarades quand il serait sorti de la piste et aurait percuté un arbre. Le lycéen ne portait pas de casque au moment de l'accident.

Sortie de piste mortelle

Le jeune homme d'environ 17 ans, en classe de première au lycée agricole Charlemagne de Carcassonne, est mort mercredi en début d'après-midi après avoir heurté un arbre de plein fouet, alors qu'il ne portait pas de casque de sécurité, d'après des gendarmes et des responsables de la station de Formiguères, située non loin de Font-Romeu.

Selon le responsable de la sécurité des pistes de la station, Michel Founaud, "l'adolescent faisait partie d'un groupe de six jeunes encadrés par deux enseignants sur une piste bleue, relativement facile, mais il n'était pas dans un groupe de l'école de ski sous la responsabilité d'un moniteur professionnel".

Le directeur de l'école de ski, Philippe Petiqueux, a précisé de son côté: "Les organisateurs de la sortie nous ont confié deux groupes de dix débutants qui sont restés avec nous toute la journée, mais ils étaient beaucoup plus nombreux et les autres (dont la victime, NDLR) ont évolué librement avec leurs accompagnateurs".

"Nous recommandons vivement le port du casque dans nos cours, et des panneaux d'information figurent en bas des pistes, mais nous ne pouvons l'imposer," a souligné le directeur de la station, Jean-Luc Authamayou, se disant "très affecté par un tel drame dans un lieu où nous sommes censés apporter du  plaisir".

La réaction du directeur de la station de Formiguères
Extrait du midi pile



Les pisteurs de la station, premiers à être intervenus sur les lieux, ont constaté que le skieur était "sorti de la piste au bout d'une ligne droite avant un virage en montant un talus avant de heurter un arbre quelques mètres plus loin", rapporte M. Founaud. "Il a perdu le contrôle de ses skis mais je ne sais quelle était sa vitesse" ajoute le responsable de la sécurité.

Les pisteurs, les sapeurs-pompiers, les services du Samu, les gendarmes du peloton de Haute-Montagne ainsi qu'un hélicoptère de la gendarmerie ont été dépêchés sur les lieux. Malheureusement, malgré tous leurs efforts, le jeune homme a succombé à ses blessures. 
Une enquête a été ouverte par les gendarmes afin de déterminer les causes et circonstances exactes de cet accident. 

Une cellule de soutien psychologique à Carcassonne et Narbonne

Une cellule psychologique a été mise en place pour soutenir les élèves du lycée agricole de Carcassonne qui participaient à cette journée de ski à Formiguères (Pyrénées-orientales) où l'un d'eux à trouvé la mort, selon la préfecture de l'Aude.
Les cours ont été suspendus pour la journée dans l'établissement.
Une cellule similaire a également été mise en place auprès des élèves d'un établissement de Narbonne ayant participé à la même sortie.







Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus