A Laroque-des-Albères, après le décès accidentel d'une fillette, la solidarité s'organise pour soutenir sa famille

Laroque-des-Albères, place de la mairie - Pyrénées-Orientales. / © google street view
Laroque-des-Albères, place de la mairie - Pyrénées-Orientales. / © google street view

Maïlye est décédée vendredi 1er novembre dans un café de la petite commune des Pyrénées-Orientales, quand la table à laquelle elle se suspendait en jouant s'est renversée sur elle. Un accident qui a bouleversé le village. Autour de la famille, la solidarité se met en place.

Par Carine Alazet

Le drame a bouleversé le village de 2000 habitants, situé à une trentaine de minutes de Perpignan.

Vendredi 1er novembre, la fillette de 2 ans jouait dans un café à côté de ses parents. Selon l'Indépendant, elle se serait suspendue au rebord d'une table qui a basculé sur elle. Blessée gravement à la tête dans sa chute, Maïlye n'a pas pu être réanimée.

Sa famille venait de quitter le nord de la France pour s'installer à Laroque-des-Albères dans l'espoir de commencer une nouvelle vie.

En septembre, le frère et la sœur de Maïlye ont fait leur rentrée dans une école du village.

La mère de famille a eu un AVC il y a 8 mois, cela a été le déclic pour sauter le pas et s'installer dans le sud. Ils viennent passer leurs vacances à Laroque-des-Albères depuis 10 ans, ils ont tissé des liens d'amitiés forts ici. Ils sont complètement dévastés par la mort de la petite, explique Magalie Lepinois, l'une de leurs amies.

Une cagnotte a été ouverte sur un site de finacement participatif afin de les aider à payer les frais d'obsèques de la fillette.
 


Pour aider les parents à surmonter le deuil, pour qu'ils puissent prendre le temps de s'occuper de leurs aînés, le gérant du Gorille, le bar-tapas où s'est déroulé l'accident, a voulu faire un geste lui-aussi.

Stéphane Derensy a décidé de rouvrir son établissement, fermé après le drame, et de verser la totalité des recettes de trois soirées (vendredi 8, samedi 9 et dimanche 10 novembre) à la famille.

Toutes les sommes données pour régler les consommations, les repas seront reversées aux parents. Et le service sera assuré par des bénévoles.

Les obsèques de Maïlye auront lieu mercredi 6 novembre au crématorium de Canet-en-Roussillon.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus