Les Madrilènes perplexes face au souhait d'indépendance de la Catalogne

Le chef du gouvernement espagnol Antonio Rajoy, s'est fermement opposé a l'organisation d'un réferendum sur l'indépendance de la Catalogne. / © AFP
Le chef du gouvernement espagnol Antonio Rajoy, s'est fermement opposé a l'organisation d'un réferendum sur l'indépendance de la Catalogne. / © AFP

La poussée indépendantiste en Catalogne sera l'un des défis majeurs auxquels sera confronté le futur roi Philippe VI d'Espagne, et l'une des clés d'une légitimité qu'il devra conquérir à l'heure où le sentiment républicain progresse dans le pays.

Par Jean-Marc Huguenin


De nombreux Catalans souhaitent toujours l'indépendance, comme ils l'ont signifié spectaculairement, le 11 septembre dernier, sous la forme d'une chaîne humaine de 400 kilomètres de long, reliant l'embouchure de l'Ebre au Perthus.

Face à cette détermination, les habitants de la capitale, Madrid, où se concentrent le pouvoir politique et la monarchie sont perplexes et le débat pour ou contre l'indépendance de la Catalogne n'est pas prêt de s'achever.

En attendant, dans l'autre dossier qui agite l'Espagne actuellement, la succession du roi Juan Carlos, les députés espagnols ont voté mardi majoritairement aux Cortès, la loi organique offrant le trône au prince Felipe.

Les Madrilènes perplexes face au désir d'indépendance de la Catalogne

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus