Meurtre de Priscillia dans le cimetière d'Estagel : l'appel au calme de la mère de la victime

Priscilla a été tuée le 7 juillet 2019 à Estagel dans les Pyrénées-Orientales. / © P.Georget / FTV
Priscilla a été tuée le 7 juillet 2019 à Estagel dans les Pyrénées-Orientales. / © P.Georget / FTV

Trois mois jour pour jour après le meurtre de sa fille et une semaine après l'arrestation d'un suspect, un jeune du village, Sophie Gonzales a tenu à s'exprimer. Avec beaucoup de dignité, elle appelle à l'apaisement dans un village déchiré par le drame.

Par C.Alazet avec A.Chéron

Priscillia a été tuée à 18 ans dans le cimetière d'Estagel le 7 juillet 2019.
Malgré la douleur et le chagrin, sa mère souhaite que le village retrouve une forme de sérénité.

Sophie Gonzales l'a exprimé très dignement ce lundi 7 octobre, soutenue par une association d'aide aux victimes.

L'arrestation la semaine dernière du meutrtier présumé, un jeune homme du village âgé de 18 ans lui aussi, qui a reconnu les faits lors de sa garde-à-vue, a soulevé des tensions dans ce village de 2000 habitants.
 

Je dis aux gens du village de rester calme. De toute façon, la méchanceté ça ne sert à rien. 


Sophie Gonzales a expliqué ses craintes face à l'instruction puis au procès.
Elle pense aussi à la mère du meutrier présumé : "je l'ai rencontrée, elle était très touchée par ce qui s'était passé.".
 

En apprenant que son fils était suspecté, elle a dû être très malheureuse.


Pour que le deuil soit plus serein, la famille du meutrier présumé a été éloigné d'Estagel.

L'association d'aide aux victimes et aux familles "fripouille" organise une permanence mercredi 9 octobre pour libérer la parole dans ce village, très éprouvé depuis trois mois.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus