Catalogne : A Barcelone, le centre de torture de Franco transformé en musée

La Model de Barcelone a fait office de prison durant 113 ans / © Laura Laure Galy
La Model de Barcelone a fait office de prison durant 113 ans / © Laura Laure Galy

Héritage de la dictature du général Franco, la prison La Model à Barcelone est devenue un espace de culture. Depuis sa transformation en 2018, l'ancien centre pénitentiaire pour hommes a accueilli 311 événements autour de la mémoire et des droits humains.

Par Elsa Panadès

A peine 2 ans après sa fermeture en tant que prison, l'ambiance carcérale est toujours visible et palpable. / © Laura-Laure Galy
A peine 2 ans après sa fermeture en tant que prison, l'ambiance carcérale est toujours visible et palpable. / © Laura-Laure Galy

 

Les murs ont été repeints de couleur claire mais c'est dans l'air.
 

L'endroit est encore très chargé en émotions, en énergies

Surveiller et punir, au-delà de la rétention physique, ce sont aussi les âmes de milliers de prisonniers qui sont retenues dans ces lieux. Leurs cris résonnent encore depuis les sous-sols où ils ont été torturés et les cellules grouillant de punaises dans lesquelles ils ont été entassés.
 
Dans les couloirs de La Model / © Laura-Laure Galy
Dans les couloirs de La Model / © Laura-Laure Galy

Construit en 1881, le centre pénitentiaire pour hommes de Barcelone s'est illustré comme un symbole du pouvoir politique durant l'ère franquiste.
En l'espace de 113 ans, plus de 1000 exécutions y ont été perpétrées. La plus tristement célèbre est, sans nul doute, celle du jeune activiste catalan Salvador Puig-Antich, condamné à mort par strangulation sous la dictature franquiste, le 2 mars 1974. Il avait tout juste 23 ans.
En 2017, le centre pénitentiaire ferme ses portes. Sous administration de la Mairie de Barcelone, depuis 2018, La Modelo est en cours de réhabilitation et de rédemption.
"Il fallait ouvrir ce lieu au public, y faire entrer la culture, la pensée, le débat. " explique Rosa Carbonell, coordinatrice de l'activité culturelle de La Model.
Le voisinage de La Model s'est mobilisé pour que s'ouvrent les portes. / © Laura-Laure Galy
Le voisinage de La Model s'est mobilisé pour que s'ouvrent les portes. / © Laura-Laure Galy


Au-delà des murs, la rue

Depuis 2 ans le centre pénitentiaire a laissé place à un espace de mémoire. Ouvert au public les vendredis et samedis, La Model s'ouvre et se découvre. Un projet qui a pu voir le jour, non sans mal, grâce à une importante mobilisation citoyenne. Sylviane Dahan-Sellem est présidente de l'association des voisins Esquerra Eixample. "Pour nous, c'est une victoire ! Jamais je n'aurais pensé, il y a deux ans, que ce jour arriverait et que la plateforme citoyenne aurait son rôle à jouer avec la mairie qui s'est activée pour travailler sur le sujet. Nous sommes très contents. Toutes les voisines et les voisins aussi !".

La Model est devenue un lieu d'exposition et de débat. / © Laura-Laure Galy
La Model est devenue un lieu d'exposition et de débat. / © Laura-Laure Galy


Le poumon vert de la ville

130 000 visiteurs ont déjà franchi barreaux et barbelés conservés de La Model. C'est un nouveau chemin qui s'ouvre. En plus de l'espace mémoriel et d'un grand parc de 14 000 m2, la Model du futur prévoit la création de 150 logements publics. On y trouvera également un institut de formation, une école « bressol », une résidence pour personnes âgées, un espace jeunes, un marché paysan et une salle multi-sports. Les travaux débuteront fin 2020 pour un budget de 100 millions d'euros. Le prix à payer pour passer de la barbarie à un coeur plein de vie.

Aspect de La Model du XXIème siècle. / © Laura-Laure Galy
Aspect de La Model du XXIème siècle. / © Laura-Laure Galy

Le magazine en catalan, Aquí Sem, consacre un reportage dimanche 15 septembre à La Model.
Diffusion sur France 3 Occitanie à 10h45.
 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus