• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Perpignan : La 3D pour soigner les chiens

Lola a pu remarcher dès le lendemain de son opération.
Lola a pu remarcher dès le lendemain de son opération.

Il s'agit d'une prouesse scientifique qui pourrait révolutionner le quotidien des chiens victimes de fractures. Dans les Pyrénées-Orientales, des vétérinaires utilisent des imprimantes 3D pour réparer leurs os cassés.

Par Olivier Le Creurer

Outil décisif

Percutée par une voiture et souffrant de deux fractures au bassin et à une patte, Lola a pu remarcher dès le lendemain de son opération.  Pas un miracle mais le résultat bénéfique d'une nouvelle technologie qui associe chirurgie et impression 3 D. Après un scanner de l'animal blessé, les os fracturés ont pu être modélisés et reproduits en plastique. Un outil décisif pour le chirurgien véterinaire avant la pose d'une plaque pour reconstituer les os brisés.

Cette nouvelle technologie nous permet d'imprimer l'os tel qu'il était avant la fracture

"Cette nouvelle technologie nous permet d'imprimer l'os tel qu'il était avant la fracture," précise Fabrice Bourgeois, chirurgien vétérinaire. Les os en plastiques sont réalisés par une petite imprimerie 3 D. A partir d'un fichier informatique transmis par la clinique, Marc Thomas va les reproduire très rapidement. "On imprime dans les trois-quatre heures. En général, l'opération peut se réaliser le lendemain," indique Marc Thomas, Président de l'imprimerie ClickN 3D. 

Pour les hommes ?

Dans le futur, des membres en titane pourraient être fabriqués en 3 D pour l'homme. Pour l'instant, seule Lola et ses congènères bénéficient de ce mariage révolutionnaire entre chirurgie et nouvelle technologie d'un coût global avoisinant les 1000 euros.
Perpignan : La 3D pour soigner les chiens
Il s'agit d'une prouesse scientifique qui pourrait révolutionner le quotidien des chiens victimes de fractures. Dans les Pyrénées Orientales, des vétérinaires utilisent des imprimantes 3D pour réparer leurs os cassés. - X. Armengaud et J. Lopez

 

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus