Beethoven, jeune chien sauvé in extremis par les secours en montagne des Pyrénées-Orientales

Hier soir, les secouristes de montagne des Pyrénées-Orientales sont intervenus pour sauver une jeune chienne Saint-Bernard, épuisée par une longue randonnée dans une neige molle. 

C'est une image insolite : un chien Saint-Bernard installé dans un brancard de secouriste. Pour une fois, ce chien n'était pas dans le rôle du sauveur, mais du sauvé.  

Ce lundi, en fin d'après-midi, deux randonneurs à ski ont dû appeler la compagnie de secours en montagne des Pyrénées-Orientales pour sauver leur chienne Beethoven, épuisée. Partis dans la matinée de la station de ski de Formiguères, les deux randonneurs et leur chienne de 3 ans s'élancent en direction des Camporells.

30 centimètres de neige molle

La jeune chienne est habituée à ce type de sorties. Mais ce jour-là, les températures douces ramollissent la neige. "Il y avait environ 30 centimètres de neige tendre, ce qui a épuisé la chienne", explique Laurent Gatounes, l'un des quatre secouristes de la CRS 66 en intervention hier soir.

Même si les Saint-Bernard ont une image de secouristes, ils restent des chiens assez patauds, qui se fatiguent vite.

Laurent Gatounes, secouriste (CRS 66)

La jeune chienne pèse une cinquantaine de kilos. À force de s'enfoncer dans la neige, elle se déshydrate et tombe en hypoglycémie. Impossible de faire un pas de plus. Voyant la tombée de la nuit approcher, ses maîtres appellent les secours. À ce moment, l'équipe de Bolquère est déjà en intervention pour sauver un jeune homme à Font-Romeu. Les quatre secouristes arrivent sur place aux alentours de 18h30, équipés d'un traîneau. 

Une intervention rare et délicate

"Nous avons eu beaucoup de difficultés à maintenir le chien dans le brancard", explique Laurent Gatounes. "Ce sont des brancards étroits, prévus pour les humains. Le chien était tellement stressé qu'il se dégageait systématiquement". Ce n'est qu'à 22h30 que les secouristes parviennent à redescendre le chien de la station. 

"Je n'avais jamais effectué une telle intervention de toute ma carrière", poursuit Laurent Gatounes. "Avec un chien, il vaut mieux éviter des sorties aussi longues dans de telles conditions de neige", rappelle le secouriste. "Sans notre intervention, Beethoven serait sans doute morte d'épuisement.

La compagnie de secours en montagne a partagé sur Facebook l'histoire de ce sauvetage insolite, recevant les félicitations des internautes. Réalimentée, réchauffée et réhydratée par les soins de ses maîtres, Beethoven est aujourd'hui remise sur pattes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne nature animaux police société sécurité