• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Boycott de produits israéliens : trois militants pro-palestiniens relaxés

Palais de justice de Perpignan - illustration / © France 3 LR
Palais de justice de Perpignan - illustration / © France 3 LR

Le tribunal correctionnel de Perpignan a relaxé mercredi trois militants pro-palestiniens poursuivis pour avoir appelé au boycott de produits israéliens devant une grande surface de la ville le 15 mai 2010.

Par Avec AFP

Trois membres du "Collectif 66 paix et justice en Palestine" étaient poursuivis pour "provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une
personne en raison de son origine ou de son appartenance ou non-appartenance à une ethnie, nation, race ou religion".
Le délibéré rendu mercredi est conforme au réquisitoire du procureur qui, à l'audience du 20 juin, avait demandé la clémence. Il avait estimé que "s'il y avait bien eu discrimination, il n'y avait pas d'appel à la haine et à la violence".
"C'est un reconnaissance de notre combat pour la paix et pour la justice", a déclaré à une correspondante de l'AFP, Yamina Tadjeur, l'une des prévenus à la sortie du tribunal. Une cinquantaine de militants présents sur place ont également accueilli avec satisfaction l'énoncé du jugement.
Le procès avait été renvoyé à cinq reprises, dont quatre fois en raison de questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) soulevées par la défense. Il faisait partie d'une série de procédures lancées en France contre 80 personnes par le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) pour leurs appels à boycotter les produits issus des territoires occupés en 1967.

Sur le même sujet

Montpellier "modèle durable contre l'extrême droite" après les Européennes, selon Philippe Saurel

Les + Lus