Le centre del Mon à Perpignan va-t-il renaître de ses cendres?

Le centre del Mon à Perpignan peut-il être sauvé? C'est ce qu'espère le groupe immobilier perpignanais Sofidec qui vient de racheter aux espagnols le complexe commercial en souffrance depuis des années. Situé à côté de la gare TGV, le centre enchaîne les échecs depuis 2010.

Le centre commercial del Mon, situé près de la gare TGV à Perpignan, multiplie les échecs depuis son inauguration en 2010.
Le centre commercial del Mon, situé près de la gare TGV à Perpignan, multiplie les échecs depuis son inauguration en 2010. © F3LR
Ce paquebot ultramoderne, construit avec la gare TGV, était censé devenir la tête de pont de l'économie perpignanaise. Pourtant, même si les TGV vers Barcelone circulent, la plupart des commerces et les 10 000 m2 de bureaux restent désespérément vides.

Seules six boutiques fonctionnent sur une capacité totale de 55. Les loyers sont jugés exorbitants par les commercants qui ont fuit le navire.

La construction du bâtiment, qui s'étend sur quelques 71.145 m² avait mobilisé, un investissement global de 120 millions d'euros pour  le groupe espagnol Metrovacesa.  

Après 12 mois de négociations, le groupe immobilier perpignanais Sofidec a donc signé vendredi avec les espagnols et devient propriétaire de la galerie commerçante.

Reste à savoir comment le nouveau patron compte redresser la barre : rendez vous le 20 décembre pour connaître la réponse.

Le reportage à Perpignan de Dorothée Bérault et Joan Lopez:


durée de la vidéo: 01 min 47
Perpignan: une nouvelle vie pour le centre commercial de la gare TGV ©F3LR


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie société