L'abbaye Saint-Martin-du-Canigou dans les Pyrénées-Orientales en course pour l'élection du "monument préféré des Français"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alexandre Grellier avec Julianne Paul

Comme chaque année, France Télévisions propose aux Français de voter pour leur monument préféré. Le lauréat sera dévoilé lors d'une grande émission pour les 39ème journées européennes du patrimoine, les 18 et 19 septembre 2022. En région Occitanie, l'abbaye millénaire Saint-Martin-du-Canigou, dans les Pyrénées-Orientales, fait partie des trois candidats.

L'Abbaye Saint-Martin-du-Canigou est un monument qui se mérite : 40 minutes de marche minimum, avec un bon dénivelé, sont nécessaires pour découvrir ce site exceptionnel en pleine montagne, au dessus de Vernet-les-Bains. Mais sa découverte vaut apparemment les efforts, à écouter les visiteurs croisés dans le monument millénaire : "Elle se mérite, mais franchement c'est magnifique. Je suis bouche bée !", nous dit l'un. Quand une autre apprécie : "Le calme, et toute cette belle ambiance tout autour, ce beau paysage." 

Un lieu magique et majestueux qui n'est pas tout à fait inhabité, puisque treize personnes l'occupent à l'année. Ils appartiennent à la Communauté des Béatitudes, une communauté qui accueille des laïcs et des religieux. Le père Paul est arrivé dans l'abbaye il y a trente ans et n'est jamais reparti : "la beauté de cette abbaye m'a vraiment touché. Et puis bien sûr, la vie de prière avec les frères et soeurs, la vie liturgique. Et là je me suis dit : "c'est bon Seigneur, c'est là que tu me veux !". Et je suis rentré içi. J'ai fait comme dans l'Evangile : j'ai tout vendu, parce que j'avais une entreprise. Et je suis rentré ici !"

Une communauté dont la vie est réglée par la vie spirituelle, mais aussi par les nombreuses tâches du quotidien. Dont l'entretien de la vénérable bâtisse, datée de l'an 1009, un chef-d'œuvre de l'art roman. Et dont certaines parties sont même plus anciennes.

Un chef d'oeuvre de l'art Roman

Sœur Bénédicte se charge régulièrement de faire visiter le site aux nombreux touristes venus le découvrir, ils sont 26.000 en moyenne chaque année. Elle est particulièrement fière de montrer la grande crypte située sous l' église abbatiale : "Vous avez toutes les traces de coffrage de l'époque", montre-t-elle. "Vous êtes avant l'an mille; c'est extraordinaire. Vous êtes en préroman," s'enthousiasme la guide. Qui insiste sur le caractère exceptionnel de ce lieu : " Vous avez souvent des petites cryptes, où on enterrait les morts, avec des grandes églises au-dessus, comme par exemple à Villefranche-de-Conflent. Ce qui n'est pas commun, c'est qu'elles aient la même longueur, exactement la même architecture, comme içi. Et ça c'est extraordinaire !"

Un lieu et un site exceptionnel, propice au calme et à la réflexion pour Pascale de Sagazan, la directrice de l'activité touristique : "C'est parce que ce lieu est isolé qu'il peut apporter quelque chose au personnes. Qui viennent chercher ici un peu de paix dans ce monde agité, un peu de silence, un peu de nature. Mais c'est un monde qui reste connecté parce qu'on ne va pas chercher les gens, c'est eux qui viennent. Et ce sont eux qui nous apportent le monde ! "

Et un site qui concoure donc au titre de "monument préféré des Français". Comme deux autres monuments de la région Occitanie, le gouffre de Padirac, dans le Lot et le Viaduc de Millau dans l'Aveyron. Vous pouvez voter à cette adresse. Le scrutin se clôt le 27 mai prochain.