Lola, qui avait inventé son viol, condamnée à Perpignan pour outrage

Perpignan - le palais de justice - archives / © F3 LR
Perpignan - le palais de justice - archives / © F3 LR

Selon une information de lindependant.fr, cette jeune femme de 26 ans, fragile psychologiquement, avait menti en affirmant avoir été violée par un homme juin dernier à Perpignan. Elle a été condamnée à 300 euros d'amende pour avoir insulté un policier.

Par Isabelle Bris

Lola avait affirmé avoir été violée en plein jour par un homme, tandis qu’un complice filmait la scène, le 25 juin dernier, boulevard Kennedy à Perpignan. Elle avait avoué son mensonge quelques jours plus tard. Jeudi matin, la jeune femme à la barre devait répondre d'"outrage à l'encontre d'une personne dépositaire de l'autorité publique" devant le tribunal correctionnel de Perpignan.

Elle avait insulté un policier lors d’une précédente audition, l’accusant de ne pas rechercher ses agresseurs, criant au scandale et à la honte.

La jeune catalane, accompagnée par son père, a fait profil bas à la barre sans donner de réelles explications. Sa fragilité psychologique a été prise en compte par le parquet qui a requis une peine d'un mois de prison avec sursis .

Le tribunal a finalement décidé de condamner Lola, défendue par Me Etienne Nicolau, à 300 euros d'amende avec sursis et un euro de dommages et intérêts pour le policier qui n'était pas représenté.

Sur le même sujet

Les + Lus