Payer 30 centimes en carte bleu pour uriner, à Perpignan les nouvelles toilettes publiques loin de faire l’unanimité

Publié le
Écrit par Ophélie Le Piver avec Nicolas Esturgie
4 toilettes publiques ont été installées à Perpignan, leur accès est payant par carte bleue uniquement
4 toilettes publiques ont été installées à Perpignan, leur accès est payant par carte bleue uniquement © Adeline Raynal/France 3

La mairie vient d’installer quatre toilettes publiques dans le centre de Perpignan. Mais il faut payer avec une carte bleue pour pouvoir y accéder, excluant ainsi bon nombre d’usagers.

C’était une demande de plus en plus pressante : l’accès aux toilettes publiques. Depuis plusieurs années, la mairie fermait tour à tour les lieux d’aisance, souvent vandalisés au point qu’en plein confinement les seuls WC accessibles de la ville se trouvaient dans la mairie. 

Une question de discrimination

Depuis l’été dernier, quatre toilettes publiques ont été installées à Perpignan, mais publiques ne veut pas dire gratuites. Chaque usager doit désormais payer 30 centimes pour y avoir accès, un paiement obligatoirement en carte bleue. Une barrière pour les touristes étrangers ou pour les gens de la rue. “Quand on a que les allocations pour vivre, il n’est pas évident qu’on ait 30 centimes pour se rendre dans les WC publics”, témoigne Alexandra, sans domicile fixe. Elle dénonce aussi la discrimination qu’implique ce choix : “C’est un problème que rencontrent toutes les femmes principalement parce que les garçons peuvent peut-être arroser les arbres mais nous c’est plus compliqué”. En effet, de nombreux hommes après avoir essayé d’entrer dans ces nouvelles toilettes, se rabattent sur le premier coin trouvé à l'écart pour se soulager. 

La carte bleue pour éviter les dégradations

Du côté de la municipalité, le choix du paiement par carte bleue est assumé. Seule solution trouvée pour empêcher tout vandalisme. “Avant d’installer ces WC on s’est documenté auprès d’autres municipalités pour savoir ce qui se faisait”, explique Frédéric Guillaumon, adjoint au maire. “Les services techniques de ces villes nous ont dit qu’ils étaient en train de supprimer les monnayeurs pour des raisons de sécurité parce qu’ils étaient fracturés pour récupérer l’argent qu’il y avait dedans”. En cinq mois d’utilisation, les responsables de ce programme ont relevé 500 fréquentations par toilettes connectées. Un chiffre qualifié d’encourageant par la mairie. Il y a actuellement quatre WC publics de ce type en service et un cinquième sera installé dans le courant du mois de janvier. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.