Cet article date de plus de 4 ans

Perpignan : 6 mois de prison ferme pour incitation à la haine contre les Gitans

Le tribunal correctionnel de Perpignan a condamné Rodolphe Crevelle à 6 mois de prison ferme et 20 000 euros d'amende pour incitation à la haine et à la violence. L'auteur de l'article "A quoi servent les gitans ?" dans Le petit journal catalan, en août 2015, avait suscité l'indignation.
Les avocats des associations de commerçants du quartier Saint Jacques et des Droits de l'homme .
Les avocats des associations de commerçants du quartier Saint Jacques et des Droits de l'homme . © M. Tamon
De son côté, Alain Paga, directeur de la publication du Petit Journal est condamné à deux mois de prison ferme et 20.000 euros d'amende. Le président d'une association gitane avait porté plainte pour "discrimination" contre l'hebdomadaire après la publication d'un article et d'une une sur un quartier gitan de Perpignan. "A quoi servent les gitans de Perpignan ?" titre l'hebdomadaire du 14 août 2015.

On est français, comme vous, comme n'importe qui

Le titre, "inadmissible", et l'article avaient "énormément choqué" Jean-David Rey, président de l'association Gitans de France. "On est français, comme vous, comme n'importe qui", avait-t-il ajouté.

"Dix ans après les émeutes...", "A quoi servent les Gitans de Perpignan?" clamait la une de l'hebdomadaire local du 14 août, en référence aux violences qui avaient éclaté entre communautés maghrébine et gitane après le meurtre d'un jeune d'origine maghrébine en 2005. Les associations de gitans avaient reçu le soutien de la Ligue des droits de l'homme. 

Notre reportage réalisé le 20 août 2015:

Perpignan : une association gitane dépose plainte contre Le Petit Journal Catalan

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société justice