Perpignan : des renforts de police arrivent de Marseille après la fusillade place Cassanyes

Suite aux coups de feu meurtriers survenus lundi dans le quartier Saint-Jacques, des équipages de forces de l'ordre de la zone de Marseille sont arrivés en renfort mardi soir pour appuyer les effectifs de sécurité de la ville. La place Cassanyes est désormais fermée pendant la nuit.

Dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 août, une bagarre a dégénéré à Perpignan. Un homme de 23 ans a été tué, trois autres ont été blessés, place Cassanyes, en plein centre-ville. Il pourrait s'agir d'un règlement de compte sur fond de trafic de drogue.

Après cette rixe, deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue lundi. La préfecture des Pyrénées-Orientales confirme l'arrivée d'effectifs supplémentaires pour appuyer les forces de sécurité de la ville de Perpignan : une brigade canine est arrivée mardi soir de Marseille.

Selon la préfecture, 38 policiers supplémentaires ont été affectés au commissariat de Perpignan depuis septembre 2020.

La mairie a décidé de fermer la place la nuit

La municipalité a décidé de fermer cette place du quartier Saint-Jacques, tous les soirs entre 20h et 5h du matin, à partir du 16 août. Une mesure expérimentale pour éviter les attroupements et le stationnement. La mesure n'aura aucun impact sur le déroulement du marché quotidien.

La ville de Perpignan espère ainsi apaiser le quartier où l'on déplore régulièrement des incidents avec des armes à feu.

Toutes ces mesures sont mises en place à titre expérimental, jusqu'au 30 septembre. Un bilan sera fait à l'issue de cette période.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité violence louis aliot politique