Pyrénées-Orientales : le couple découvert mort chez lui à Conat a été victime d'une intoxication au monoxyde de carbone

Selon les 1ers éléments de l'autopsie, le couple d'une quarantaine d'années serait mort asphyxié au sous-sol de son domicile du petit village de Conat, près de Prades dans les Pyrénées-Orientales. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de cette intoxication au monoxyde de carbone

Les véhicules de la gendarmerie près du domicile des victimes, à l'écart du village de Conat dans les Pyrénées-Orientales - 23/06/2019
Les véhicules de la gendarmerie près du domicile des victimes, à l'écart du village de Conat dans les Pyrénées-Orientales - 23/06/2019 © JF.Puakavase / FTV

Accident à cause d'un équipement défaillant ? Suicide ? Toutes les hyptothèses sont envisagées par les gendarmes à ce stade de l'enquête.

Les autopsies pratiquées sur les deux corps retrouvés à Conat dimanche 23 juin, ont révélé que le couple a été victime d'une intoxication au monoxyde de carbone.

Reste à savoir d’où provient ce monoxyde de carbone.

Le premier étage de l'habitation était inhabitable depuis qu’un incendie avait endommagé une partie de la maison.

En attendant, les victimes, âgées de 37 et 48 ans, vivaient au sous-sol de leur maison. 

Ce sont les parents de l'une des victimes, inquiets de ne plus avoir de nouvelles depuis plusieurs jours qui ont donné l'alerte.

Ils se sont rendus à la gendarmerie. 

Les gendarmes sont intervenus, avec les pompiers. Ce sont eux qui ont fait la macabre découverte.

Les corps des deux quadragénaires ont été retrouvés dans la cave de leur domicile, une maison isolée du petit village de Conat, situé à 45 minutes de Perpignan.
 
Le village de Conat, près de Prades, dans les Pyrénées-Orientales. 23/06/2019
Le village de Conat, près de Prades, dans les Pyrénées-Orientales. 23/06/2019 © JF.Puakavase / FTV

Selon le maire du village, le couple qui habitait Perpignan a fait l’acquisition de cette maison il y a 6 mois, à la recherche de tranquillité.

Par conséquent, au village, on les connaissait peu.

Une autopsie des corps est prévue lundi 24 juin.

Les enquêteurs de la gendarmerie de Prades, en charge de l'enquête, sont restés de longues heures sur place pour tenter de déterminer les circonstances de ce drame. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays catalan faits divers police société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter