• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pyrénées-Orientales : Josette Forgues-Torrent a été la plus jeune résistante de France

La Catalane Josette Forgues-Torrent a été la plus jeune résistante de France pendant la seconde guerre mondiale / © Frédéric Savineau France 3 Occitanie/Pays Catalan
La Catalane Josette Forgues-Torrent a été la plus jeune résistante de France pendant la seconde guerre mondiale / © Frédéric Savineau France 3 Occitanie/Pays Catalan

Pendant la seconde guerre mondiale, la Catalane Josette Forgues-Torrent a été, à 12 ans, la plus jeune résistante de France. Aujourd'hui âgée de 88 ans, elle nous a raconté son histoire.

Par Valérie Luxey

A l'occasion de l'anniversaire du débarquement allié du 6 juin 1944, nous revenons sur l'histoire de la Résistance à travers le portrait de Josette Forgues-Torrent, une Catalane qui a été pendant la seconde guerre mondiale la plus jeune résistante de France.  En 1942, son père, résistant lui-même, victime d'un malaise, lui demande de transmettre à sa place un message.

Agent de liaison à 12 ans


Une première mission suivie de beaucoup d'autres. A 12 ans, Josette Torrent devient agent de liaison : elle ne lit pas de romans d'espionnage, elle les vit. A nos reporters Philippe Georget et Frédéric Savineau, elle a raconté comment elle échangeait des missives, armée d'un simple atlas avec lequel elle faisait semblant de réviser sur les bancs publics, en attendant qu'un messager échange avec elle un manuel de géographie identique.

Pyrénées-Orientales : A 12 ans, Josette Forgues-Torrent a été la plus jeune résistante de France
A 12 ans, la Catalane Josette Forgues-Torrent a été la plus jeune résistante de France. Elle nous raconte son histoire.  - France 3 Occitanie/Pays Catalan - Philippe Georget, Frédéric Savineau


Passeurs au nez et à la barbe des Allemands


Le père et la fille aideront aussi des gens à passer la frontière du côté de Las Illas. Son jeune âge était utile à Josette Torrent lorsque le tandem croisait des patrouilles allemandes. L'adolescente jouait les petites malades à qui il fallait faire prendre l'air de la montagne. Tout bascule le 2 mars 1944, lorsque Michel Torrent est arrêté. Emprisonné puis déporté, il ne reviendra jamais. En mai 1945, Josette apprend sa mort. Un choc qu'elle mettra des années à surmonter, restant longtemps dans le déni du décès de son père.


Devoir de mémoire


Ce n'est que depuis 1993 qu'elle participe aux célébrations et qu'elle intervient auprès des jeunes. Le 6 juin, elle a remis les prix du concours départemental de la Résistance à une soixantaine d'élèves des Pyrénées-Orientales. Un devoir de mémoire qu'elle accomplit toujours à 88 ans, en grande partie en mémoire de son père, trop tôt disparu.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus