Très fortes perturbations sur les lignes de bus à Perpignan

Publié le Mis à jour le
Écrit par Armelle Goyon

Ce jeudi 23 juin, une partie des conducteurs des lignes de bus urbains Sankéo et des lignes reliant les communes de l'Agglomération est en grève. Les syndicats craignent notamment plusieurs dizaines de licenciements sur les lignes interurbaines. Le trafic est fortement perturbé.

Depuis 5h30 ce jeudi matin, les conducteurs de bus de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée et ceux de Sankéo, les bus de ville à Perpignan, sont en grève.

Ils étaient une centaine de conducteurs de bus mobilisés ce matin, bloquant les dépôts de Perpignan et de Torreilles. Suite à un changement de délégataire pour la rentrée, les employés craignent une vague de licenciements et manifestent dans l'espoir d'interpeller les élus. 

Les syndicats craignent notamment plusieurs dizaines de licenciements sur les lignes interurbaines à la suite de la désignation du groupe Keolis pour reprendre la gestion des transports publics de la communauté urbaine auparavant confiée à son concurrent Vectalia. 

Une grève particulièrement suivie, aussi bien sur les liaisons interurbaines que sur les transports scolaires et le réseau urbain. 

Aujourd’hui, les camarades de Vectalia ne savent toujours pas à quelle sauce ils vont être mangés !

CGT 66

Le 30 mai les élus de la communauté urbaine ont désigné un nouveau délégataire pour les transports urbains et interurbains des services de l’agglomération de Perpignan actuellement gérés par "SANKEO" VECTALIA. Les camarades de VECTALIA VTI appellent à la grève le 23 juin 2022, afin de dénoncer les conditions de transfert et pour préserver le maintien de tous les emplois suite à l'attribution du marché public à KEOLIS" précise la CGT 66.

"Pas de prise d'otages "

La grève, suivie à 90% selon la CGT, se tient le même jour que des épreuves du bac et du brevet. Les élus dénoncent une prise en otage des élèves.

"On prend conscience qu'il y a des élèves qui vont passer leur bac. Mais nous sommes des parents d'élèves qui risquons de se retrouver à la rue, qui n'ont plus d'emploi pour la rentrée. Est-ce que les élus prennent cela en considération, je ne pense pas" répond ce délégué syndical.  

Dans la matinée, les manifestants se sont déplacés devant le Parc des Expositions où se tient le Salon des maires dans l'espoir d'interpeller les élus.

Un trafic fortement perturbé 

Le trafic urbain sera  donc très fortement perturbé toute la journée, seules certaines lignes scolaires seront assurées. 

La direction de Sankéo recommande d'aller sur son site internet pour avoir les informations en temps réel : sankéo.com .A midi, seules les lignes scolaires circulant sont indiquées.

La mobilisation se poursuit toute la journée.