Cet article date de plus de 8 ans

Un chauffeur de cars des Pyrénées-Orientales est en grève de la faim

Le conflit se durcit entre les salariés des bus à 1 euro, les chauffeurs des cars scolaires et le Conseil général des Pyrénées-Orientales. Un salarié a entamé une grève de la faim depuis lundi.

Entamée jeudi dernier, il y a 5 jours, la grève des chauffeurs de cars du Conseil général des Pyrénées-Orientales, se poursuit. Le désaccord entre salariés et direction semble même s'amplifier.
L'un des conducteurs de bus a entamé une grève de la faim.

Des négociations sont en cours mais la question des salaires et de l'ancienneté ne serait toujours pas réglée.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève social