Port-Vendres : la polémique du troisième quai pourrait resurgir

Le chantier devrait coûter 36 millions d'euros. / © France 3 Occitanie
Le chantier devrait coûter 36 millions d'euros. / © France 3 Occitanie

Des travaux de sécurisation du port de Port-Vendres remettent sur le devant de la scène le projet de l'extension du site par un troisième quai. Un projet vieux de dix ans décrié par plusieurs associations.

Par ED et Dorothée Berhault

À Port-Vendres, dans les Pyrénées-Orientales, un vieux serpent de mer pourrait de nouveau faire surface. Il s'agit de l'extension du port par un troisième quai, voulu par Christian Bourquin, ancien président du département. Un projet décrié et attaqué par plusieurs associations qui depuis 10 ans est toujours à l'étude.

Port-Vendres, seul port de commerce de la côte catalane, n'a pas connu de réels aménagements après sa reconstruction, c'était juste après-guerre. Aujourd'hui, sur le quai réservé aux bateaux de marchandises, des travaux ont débuté en mars dernier pour extraire des rochers jusqu'à 3 mètres de profondeur. Le tirant d'eau étant insuffisant, les cargos connaissent des difficultés dans leurs manœuvres d'accostage.

Des travaux de sécurisation qui pourraient mener à l'aboutissement du projet de troisième quai.

Si c'est une question de sécurité, ils auraient dû le dire. Mais si c'est le cas, pourquoi les questions de sécurité ne sont-elles pas traitées ? Dans l'enquête publique concernant le troisième quai, on sait très bien que le port de Port-Vendres n'est pas aux normes, ni pour les manoeuvres, ni pour l'entrée du port. Et l'on apprend que le département veut encore faire une étude à hauteur de 200 000 euros...
Marc Maillet, président de l'association Frêne 66.

La Région, sollicitée pour participer financièrement, s'est déclarée aussi très surprise par cette nouvelle étude. Le département réfléchit à toutes les options possibles.

Ici on est sur le projet global du développement durable du port de Port-Vendres, donc on est pas seulement sur ce troisième quai, mais on pense les quatre activités dans leur ensemble (le commerce, la pêche, la plaisance et la croisière).
Hermeline Malherbe, présidente du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales.

Le projet du troisième quai pourrait évoluer vers le tourisme avec l'accueil de vieux gréements. L’activité de commerce étant aujourd'hui réduite à un cargo par semaine.
 
Port-Vendres : des travaux d'aménagement font resurgir la polémique du troisième quai
Equipe : Dorothée Berhault, Joan Lopez, Carine Gregorius. Intervenants : Marc Maillet, Président de l'association "Frêne 66", Hermeline Malherbe, Présidente du Conseil départemental

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus